Monts Tcherski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tcherski (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Monts Tcherski (Transbaïkalie).

Monts Tcherski
Carte de localisation des monts Tcherski dans la Sibérie orientale.
Carte de localisation des monts Tcherski dans la Sibérie orientale.
Géographie
Altitude 3 003 m, mont Pobeda
Longueur 1 000 km
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
République
Oblast
Sakha
Magadan
Géologie
Âge Crétacé

Les monts Tcherski (en russe : Хребет Черского, Khrebet Tcherskogo) sont une chaîne de montagnes du Nord-Est de la Russie, en Sibérie orientale. Orienté nord-ouest sud-est, l'ensemble, qui s'étend sur une longueur de mille kilomètres, est situé pour l'essentiel sur le territoire de la République de Sakha (Iakoutie), les contreforts méridionaux étant situés dans l'oblast de Magadan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les monts Tcherski ont été baptisés en l'honneur de l'explorateur, géographe et géologue polo-biélorusse Jan Czerski, déporté en Sibérie pour avoir pris part à l'insurrection de janvier (1863-1864), qui dirigea une des premières expéditions scientifiques dans la région.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les monts Tcherski sont situés de part et d'autre du cercle polaire et font partie des montagnes de Sibérie orientale situées au sud de la mer de Laptev. Le massif est entouré au nord-est par la plaine de Sibérie orientale et à l'est par les monts de la Moma. Vers le sud-est, le massif s'abaisse progressivement vers la mer d'Okhotsk ; les contreforts méridionaux du massif s'étendent jusqu'au port de Magadan. Parmi ces contreforts se trouve la chaîne des monts Anngatchak avec le pic Aborigène haut de 2 586 mètres. Au nord-ouest, les monts Tcherski s'étendent jusqu'à la vallée de l'Iana et au sud-ouest jusqu'au plateau d'Oïmiakon, au sein des monts de Verkhoïansk.

Du point de vue géologique, le massif se situe à la frontière des plaques tectoniques eurasiatique et nord-américaine.

Le massif est traversé par le fleuve Indiguirka qui y perce une vallée sinueuse. Son point culminant est le mont Pobeda (en russe Gora Pobeda) à 3 003 mètres d'altitude et le deuxième plus haut sommet est le mont Aborigène (2 586 mètres) situé sur les contreforts méridionaux du massif.

Le massif comporte de nombreux glaciers.

Liens externes[modifier | modifier le code]