Montrozier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Montrosier.
Montrozier
Montrozier
Montrozier
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Causse-Comtal
Intercommunalité Communauté de communes de Bozouls Comtal
Maire
Mandat
Christophe Méry
2014-2020
Code postal 12630
Code commune 12157
Démographie
Gentilé Rozimontien(ne)
Population
municipale
1 495 hab. (2012)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 38″ N 2° 42′ 24″ E / 44.3938888889, 2.7066666666744° 23′ 38″ Nord 2° 42′ 24″ Est / 44.3938888889, 2.70666666667  
Altitude Min. 538 m – Max. 886 m
Superficie 46,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative d'Aveyron
City locator 14.svg
Montrozier

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique d'Aveyron
City locator 14.svg
Montrozier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montrozier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montrozier
Liens
Site web gages-montrozier.fr

Montrozier est une commune française, située dans le département de l'Aveyron en région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sébazac-Concourès Bozouls Gabriac Rose des vents
La Loubière N Bertholène
O    Montrozier    E
S
Agen-d'Aveyron Le Vibal

Site[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Gages.

Gages, Zénières, Le Sarrois, Montagnac, Trébosc, Grioudas, Causse Comtal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie est aujourd'hui située à Gages.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1874 1884 Auguste Causse    
1884 1886 Amans Bonnet    
1886 1888 Henry Verdeille    
1888 1892 Pierre Trémolieres    
1892 1896 Henry Verdeille    
1896 1929 Georges Causse    
1929 1942 Charles Chibaydel    
1942 1944 Damien Rames    
1944 1945 Charles Chibaydel    
1945 1959 Gabriel Bel    
1959 1973 Marcel Mathou   Chef d'entreprise
1973 1977 Jacques Nespoulous   Agriculteur
1977 1986 Jean-Claude Pouget   Enseignant
1986 1995 Michel Loubeyre   Employé DDT
1995 2010 Didier Michonska   Ingénieur
2010 en cours Christophe Méry   Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 495 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 101 1 081 1 250 1 218 1 067 1 134 1 219 1 223 1 258
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 256 1 304 1 286 1 500 1 343 1 299 1 222 1 155 1 092
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 112 1 210 1 280 1 233 1 057 958 983 985 1 032
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2012
942 946 1 081 1 210 1 279 1 358 1 377 1 432 1 495
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Montrozier.

 Inscrit MH (1976)[3]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Pont sur l'Aveyron[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pont sur l'Aveyron (Montrozier).

 Inscrit MH (1944)[4]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Divers[modifier | modifier le code]

  • Présence d'un moulin à eau sur l'Aveyron (le moulin est habité).
  • Musée archéologique dans le haut de village.
  • Parc zoologique, Le Jardin des Bêtes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marie Colrat, née et élevée au château de Montrozier. Elle épouse en novembre 1887 Maurice Fenaille qui rachète le château familial de Montrozier pour lui offrir en cadeau de mariage.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel, Boason : Gabriac, La Lobièira, Mont Rosièr, Rodella / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Boason, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton »,‎ , ill., couv. ill. ; 28 cm, 235 p. (ISBN 2-907279-17-3, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36679010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]