Montroty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montroty
Montroty
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Gournay-en-Bray
Intercommunalité Communauté de communes des Quatre Rivières
Maire
Mandat
Céline Élie
2014-2020
Code postal 76220
Code commune 76450
Démographie
Population
municipale
273 hab. (2016 en augmentation de 3,8 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 24″ nord, 1° 40′ 02″ est
Altitude Min. 110 m
Max. 221 m
Superficie 10,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montroty

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montroty

Montroty, ou Mont-Rôty, est une commune française du département de Seine-Maritime en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes In grangia de Mont rosti en 1186 et 1187[1]; Grangia nostra de Monte Rosti en 1243[2],[3]; Mont rosti en 1219[4]; Eglise Magdalleme de Mont Rosti en 1649[5]; Chapelle Sainte Marie Madeleine de Montroti[6]; Cure de Montroty en 1652 et 1654[7]; Prieur curé de Montroty entre 1704[8]; et 1734[9]; Paroisse Sainte Madeleine de Mont Roty en 1716; Paroisse Sainte Marie Madeleine de Montroty en 1727[10]; Montrosty en 1715; Montroty en 1757 (Cassini)[11].

Il s'agit visiblement d'un toponyme évoquant un mont (en l'occurrence ici une colline) desséché par le soleil[12] ou la désignation d'un brûlis, bien que l'on ne connaisse pas à ce jour d'autre emploi du verbe cuire en toponymie[13].

Le nom de la commune est officiellement Montroty dans le Code officiel géographique. Cependant, une procédure a été engagée en 2015 à l'initiative du conseil municipal pour rendre cette inscription conforme à l'orthographe Mont-Rôty pratiquée dans la commune[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il y avait au lieu-dit le Temple, également appelé château du Temple, une ancienne commanderie de l'ordre de Malte.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1857 Lavallée    
1857 1859 Jérôme-Sulpice d'Aubermesnil    
2001 mars 2008 René Quesney    
mars 2008 [16] Alain Carment[17] DVG Employé d'IME
Maire de Gournay-en-Bray (1989 → 1995)
Conseiller général de Gournay-en-Bray (1987 → 2011)
Président de la CC du canton de Gournay-en-Bray ( ? → 2011)
Décédé en fonction
février 2011 mars 2014[18] Denis Cloët   Agriculteur
mars 2014[19] En cours
(au 23 octobre 2015)
Céline Élie   Informaticienne

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[21].

En 2016, la commune comptait 273 habitants[Note 1], en augmentation de 3,8 % par rapport à 2011 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
640511505456418419382361339
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
357367339309306277277301290
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
251250210194205215199225222
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
198178165198188207256263273
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Madeleine

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Seine-Maritime G. 9425.
  2. Bulle d'Urbain.
  3. Archives de Seine-Maritime G. 9425 f. 32.
  4. Archives de Seine-Maritime fds Mortemer H. 633.
  5. Archives de Seine-Maritime G. 8397.
  6. Archives de Seine-Maritime G. 1763.
  7. Archives de Seine-Maritime G. 5799, 5801.
  8. Archives de Seine-Maritime G. 6224.
  9. Archives de Seine-Maritime G. 5037.
  10. Archives de Seine-Maritime G. 740, 4987.
  11. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 682.
  12. Jacques Cellard, Éric Vial - Trésors des noms de famille, des noms de villes et de villages - (ISBN 241001223X).
  13. François de Beaurepaire - 1986 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche - Page 160.
  14. Nicolas Demollien, « Une procédure lancée pour l’orthographe de Mont-Rôty : Mont-Rôty ou Montrôty. Le conseil municipal de la commune veut faire inscrire la première orthographe au code officiel géographique. Explications. », L’Éclaireur - La Dépêche,‎ (lire en ligne).
  15. « Les maires de Montroty », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 31 octobre 2015).
  16. Alain Carment, maire, meurt en cours de mandat : Paris Normandie, édition du .
  17. Alain Carment, « Qui suis-je ? », sur http://alaincarment2008.over-blog.com, (consulté le 30 octobre 2015).
  18. Nicolas Demollien, « Élections : huit maires en lice dans le canton de Gournay : A quelques semaines du scrutin, les maires du canton de Gournay ont pris leur décision pour les prochaines élections municipales. Le point. », L’Éclaireur - La Dépêche,‎ (lire en ligne) :

    « Quatre maires ont d’ores et déjà décidé de raccrocher l’écharpe de maire en mars prochain : André Freret à Brémontier-Merval, Jacky Guichot à Elbeuf-en-Bray, Dominique Rouze à Gancourt-Saint-Etienne et Denis Cloët à Montrôty. Pour mémoire, ce dernier avait été élu en 2011, à la suite du décès de l’ancien maire Alain Carment. « Mes activités professionnelles ne me permettent pas de me représenter », souffle-t-il »

    .
  19. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 27 octobre 2015).
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.