Montenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montenay
Montenay
L'ancienne mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Ernée
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ernée
Maire
Mandat
Jérôme Chardron
2014-2020
Code postal 53500
Code commune 53155
Démographie
Gentilé Montenaysiens
Population
municipale
1 363 hab. (2016 en diminution de 0,73 % par rapport à 2011)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 17′ 19″ nord, 0° 53′ 34″ ouest
Altitude Min. 94 m
Max. 208 m
Superficie 37,20 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Montenay

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Montenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montenay
Liens
Site web www.montenay.net

Montenay est une commune française située dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire, peuplée de 1 363 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montenay[1]
Ernée Ernée, Saint-Denis-de-Gastines Vautorte
Ernée Montenay[1] Vautorte
Juvigné,
Saint-Hilaire-du-Maine
Chailland Placé,
Chailland

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes de Montaniaco au IXe siècle et de Monteneio en 1225[2]. Le toponyme serait issu de l'anthroponyme latin Montanus[2].

Le gentilé est Montenaysien[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Néolithique[modifier | modifier le code]

Montenay est vraisemblablement la ville la plus ancienne du pays d'Ernée : on retrouve des traces de son histoire au néolithique (entre 5000 et 3000 av. J.-C.) : le dolmen de la Perche d'une part, mais surtout un polissoir pour silex (la Pierre Saint-Guillaume, proche de la Pierre Montpinçon), unique du genre en Mayenne.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En creusant les fondements d'un certain nombre de maisons du bourg, on a retrouvé des cercueils en pierre coquillière. Parmi ceux qui furent ouverts au XIXe siècle, on découvrit deux bagues. Ces cercueils appartiennent certainement à l'époque mérovingienne (du Ve au VIIIe siècle).

L'église (deux furent rebâties depuis) fut fondée par saint Thuribe au IVe siècle. Le village de Montenay (villa Montiniaca) fut légué à l'église cathédrale du Mans en 616. Montenay est à l'époque de Charlemagne classé parmi les bourgs publics (Montenay était alors considérable). À la fin de l'épiscopat de Sigefroy (960-995), le prieuré Saint-Michel possède l'église de Saint-Michel de Montenay.

Si en 1217 on établit un cimetière près de la chapelle de Vautorte (appelée Bourg-Nouveau), ce n'est qu'en 1225 que Maurice, évêque du Mans, sépare la commune de Vautorte, en transformant la chapelle de Vautorte en église paroissiale (il faut comprendre que Montenay est d'une superficie trop importante).

Il y avait[Quand ?] quatre seigneuries sur Montenay : Gevereau, la plus importante, Montguerré, la Bas-Maignée et le bourg de Montenay.

Révolution[modifier | modifier le code]

A la Révolution, Quesnai, le curé de Montenay et ses deux vicaires Lettelier et Souci, prêtent serment avec préambule (en ne prêtant pas complètement serment à la Constitution civile, ils sont considérés comme réfractaires). Les deux vicaires seront déportés sur l'île de Jersey en 1793.

Il faut cependant noter que la population est largement pro-républicaine, tout en inscrivant cette position en conformité avec la croyance catholique. Le 19 mai 1793, les républicains invitèrent la population à faire une procession pour la République : « Surquoy la municipalité assemblée en conseil permanent et applaudissant au zèle patriotique et religieux des pétitionnaires, considérant qu'il n'est point de plus vrai civisme que celui qui a pour base la religion catholique, parce qu'elle fait un précepte rigoureux d'aider sa patrie et de lui sacrifier ses biens et sa vie même, et le procureur entendu, a arresté que la dite procession aura lieu lundi 27 de ce mois, jour fixé par le citoyen curé, qyue tous les citoyens de cette paroisse serait invités d'y assister (…). » Ce jour là la population s'engage même à faire une quête pour aider Ernée (le chef-lieu de district, particulièrement exposé aux attaques) à s'armer.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1944, le groupe de résistance d'Ernée trouva refuge au hameau de la Chatterie. La chatterie devient de juin à août 1944 le QG de ce groupe de résistance, alors dirigé par René Justin, qui y prépare ses actions de l'été 1944[4]. C'est de la Chatterie que part le 4 août 1944 le groupe de René Justin qui rejoint les forces américaines à Landivy[4],[5]. Il les guide jusqu'à Mayenne, épargnant ainsi la ville d'Ernée d'une destruction par les bombardements prévus par les Américains.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 René Roullois - -
mars 2008 mars 2014 Jacqueline Leray[6] Sans étiquette Retraitée de l'agriculture
mars 2014[7] En cours Jérôme Chardron EÉLV Technicien supérieur

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2016, la commune comptait 1 363 habitants[Note 2], en diminution de 0,73 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Montenay a compté jusqu'à 1 693 habitants en 1831.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 3472 1482 3362 5532 6932 6112 5092 4342 361
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 3032 2822 1372 0012 0031 9881 9131 8541 828
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6601 5551 5351 3861 4191 3841 3581 5241 241
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 1811 0841 1561 3541 4331 3991 4161 3731 363
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Polissoir de La Pierre Saint-Guillaume.
  • La Chatterie : QG de la Résistance du pays d'Ernée de René Justin entre mai et août 1944 chez Louis Papouin et Angèle Papouin-Lucas. Aujourd'hui, production artisanale de miel.
  • La Berthelière : polissoir dit la Pierre Saint-Guillaume classé Monument historique[12]. Polissoir néolithique proche de la Pierre Montpinçon.
  • Château de la Bas Meignée. Le château construit au XVIIIe siècle reste visible.
  • Montguerré : il subsiste encore le portique, une tour et la chapelle. Cette demeure fut longtemps la propriété de la famille Plessis-Châtillon.
  • L'église : fondée par saint Thuribe au IVe siècle, l’ancienne église de Montenay date probablement du XIIe ou du XIIIe siècle. La nouvelle église, construite à l’emplacement de la précédente, a été construite en cinq ans et bénite le 11 décembre 1880.
  • L'école : statue avec cinq personnages de Louis Derbré, artiste natif de la commune.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

L'Association sportive omnisports de Montenay fait évoluer une équipe de football en ligue du Maine et deux autres équipes en divisions de district[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]