Montecatini Terme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montecatini (homonymie) et Terme (toponymie).
Montecatini Terme
L'hôtel de ville
L'hôtel de ville
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane 
Province Pistoia 
Maire Giuseppe Bellandi (PD)
2009 - en cours
Code postal 51016
Code ISTAT 047011
Code cadastral A561
Préfixe tel. 0572
Démographie
Gentilé Montecatinesi
Population 19 473 hab. (31-10-2012)
Densité 1 145 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 56′ 00″ N 10° 46′ 00″ E / 43.93333, 10.7666743° 56′ 00″ Nord 10° 46′ 00″ Est / 43.93333, 10.76667
Altitude Min. 29 m – Max. 29 m
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Divers
Saint patron Santa Barbara
Fête patronale 4 décembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Toscane

Voir sur la carte administrative de Toscane
City locator 14.svg
Montecatini Terme

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Montecatini Terme

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Montecatini Terme
Liens
Site web www.comune.montecatini-terme.pt.it

Montecatini Terme est une commune italienne de 19 473 habitants située dans la province de Pistoia et la région Toscane en Italie. La station thermale est inscrite depuis le 1er juillet 2014 sur la liste indicative du patrimoine mondial dans la série « Grandes villes d'eaux d'Europe » (en anglais : Great spas of Europe).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de la commune de Montecatini Terme à l'intérieur de la province de Pistoia et du territoire de la Valdinievole (n° 7)

Localisation[modifier | modifier le code]

Montecatini Terme est située au cœur de la Valdinievole et de la zone humide du marais de Fucecchio, à l'extrémité orientale de la plaine de Lucques, dans la province de Pistoia et la région de la Toscane en Italie centrale.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Montecatini Alto (it), bourg historique, précédemment chef-lieu de la commune sous le nom de Montecatini Val di Nievole

  • Nievole, village de 600 habitants
  • Vico, village dans les collines entre Montecatini Alto e Nievole
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Buggiano, Marliana, Massa e Cozzile, Pieve a Nievole, Ponte Buggianese et Serravalle Pistoiese

Climat[modifier | modifier le code]

Infrastructures et transports[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Gare du funiculaire à Montecatini Terme

Montecatini Terme est distante de 39 km de Florence, 34 de Pise, 21 de Lucques et 12 de Pistoia.

La commune est traversée par l'autoroute A11 d'ouest en est. La sortie Montecatini Terme est située sur le territoire de Pieve a Nievole, mais bien reliée avec le centre de la ville.

Les routes provinciales (it) et régionales qui traversent le territoire de Montecatini Terme sont la SR435 Lucchese (it) de Pistoia à Collodi (it), la SR436 Francesca (it) vers Fucecchio, la SP633 Mammianese-Marlianese (it) vers Marliana, la SP22 del Porrione e del Terzo entre Ponte Buggianese et Monsummano Terme, la SP26 Camporcioni vers Chiesina Uzzanese, la SP32 Nievole-Avaglio-Bivio-di-Avaglio, la SP33 Nievole-Casore del Monte-Femminamorta et la SP40 Marlianese vers Serravalle Pistoiese.

Train et tramway[modifier | modifier le code]

La commune est dotée de deux gares sur la ligne Viareggio-Florence. La plus petite, mais la plus centrale, est la gare de Montecatini-Centre (it). La plus grande, la gare de Montecatini-Monsummano (it), un important édifice des années trente, est située dans la partie orientale de la ville.

Jusqu'en 1938, la ville était traversée par la ligne du tramway Lucca-Monsummano qui assurait le transport de passagers et de marchandises.

Arrêt des bus Lazzi (it), viale Bicchierai

Funiculaire[modifier | modifier le code]

Montecatini Terme est reliée au hameau de Montecatini Alto (it) par un funiculaire équipé de wagons originaux toujours en fonction. Mis en service en 1898, c'est le plus ancien funiculaire au monde[1].

Autobus[modifier | modifier le code]

Le transport public local est assuré par les compagnies Copit (it) et principalement Lazzi (it) dans le cadre du consortium Blubus (it). Trois lignes de transports urbains et plusieurs lignes extra-urbaines desservent Florence, Pistoia, Lucques, Viareggio, ainsi que le reste de la Valdinievole. La gare routière de Montecatini Terme, près de la principale gare ferroviaire, constitue la plaque tournante des transports publics. Des liaisons extra-urbaines opérées par d'autres compagnies privées, relient la ville avec diverses parties de l'Italie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1905, Montecatini Terme était, sous le nom de Bagni di Montecatini, une fraction de l'ancienne commune de Montecatini Val di Nievole. En 1940, le territoire de la commune de Montecatini Val di Nievole, définitivement supprimée, est divisé entre celles de Montecatini Terme (nom adopté par la commune de Bagni di Montecatini en 1934) et de Pieve a Nievole. La partie haute de Montecatini Val di Nievole restant sur le territoire de Montecatini Terme a dès lors pris le nom de Montecatini Alto (it) et est à son tour devenue un hameau.

Blason[modifier | modifier le code]

Le blason de la commune est régi par le décret royal du 12 août 1908 : « Troncato, al primo di Montecatini che è: d'azzurro al monte di sei colli all'italiana, ristretto, sostenente due leoni affrontati, il tutto d'oro, i leoni tenenti un catino, di rosso cimato da uno scudetto ovato di argento carico di un giglio di rosso; al secondo maneggiato di argento e di azzurro. Motto: « Salus » ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Montecatini Terme, eau-forte de Cosimo Zocchi d'après un dessin d'Antonio Terreni (XVIIIe siècle).

La région de Montecatini est occupée depuis les temps préhistoriques, mais la première mention de la cité date de 716 de notre ère. En 1164, elle est citée comme une commune libre, mais elle est conquise plus tard par la République de Lucques. Au XIVe siècle son château fut assiégé durant la bataille de Montecatini entre la république de Florence et les condottières Uguccione della Faggiola et Castruccio Castracani.

Les premiers bains furent édifiés en 1540. En 1554, ils sont ouverts aux Siennois, en conséquence de quoi ils furent détruits en représailles par Cosme Ier de Médicis, premier grand-duc de Toscane.

L'activité balnéaire reprit au XVIIIe siècle, lorsque les premières véritables installations furent construites.

Au XXe siècle la ville devint une des stations thermales d'Italie les plus fréquentées. Parmi les personnalités qui fréquentèrent ces lieux : Giuseppe Verdi, Pietro Mascagni, Ruggero Leoncavallo, Carlo Alberto Salustri, dit Trilussa, Beniamino Gigli, Luigi Pirandello...

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 juin 2004 22 juin 2009 Ettore Severi AN (centre-droit)  
22 juin 2009 en cours Giuseppe Bellandi PD (centre-gauche)  
Les données manquantes sont à compléter.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

La commune compte 19 473 habitants au 31 octobre 2012[2].

Évolution démographique de Montecatini Terme.

Économie[modifier | modifier le code]

Article principal : [[Thermes de Montecatini (it)]].

La commune est un important pôle touristique et hôtelier, de commerces et de services développés autour du thermalisme, l'activité principale. Le rôle de l'industrie et de l'agriculture dans l'économie de la commune est tout à fait marginal.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Walks of Fame (Montecatini Terme).
Installation de la Grande Opera de l'architecte Oreste Ruggiero (it).

Montecatini, connue pour avoir été le lieu de villégiature de Giuseppe Verdi, accueille périodiquement des manifestations d'intérêt culturel et d'importance nationale et internationale. En 2008 s'est ouvert un cycle d'expositions suivi, du 16 juillet 2009 au 18 janvier 2010, par une anthologie dédiée au mouvement des Macchiaioli puis, au printemps été 2011 par une exposition consacrée aux Santi Poeti Navigatori.

Un festival international du court métrage (it) se tient également à Montecatini Terme.

La bibliothèque municipale est abritée par la Villa Forini Lippi (it), immergée dans un immense parc, à la limite occidentale de la ville.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Éducation[modifier | modifier le code]

Monuments aux morts de Montecatini Terme.

La ville dispose de huit écoles maternelles (sept publiques et une privée), de huit écoles primaires (six publiques et deux prvées), de deux collèges (un public et un privé) et de trois lycées (deux publics et un privé)[3].

Montecatini Terme accueille également le siège de l'Institut de formation professionnelle pour les services hôteliers et la restauration Ferdinando Martini.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

La Cialda di Montecatini (it) est un dessert très recherché réalisé avec des œufs et du sucre.

Fêtes et commémorations[modifier | modifier le code]

La sainte patronne de Montecatini Terme est Santa Barbara. La fête patronale se déroule le 4 décembre.

Sport[modifier | modifier le code]

Salle de la Pala Madigan (it) en 2004.
11e étape du Tour d'Italie 2012, Assise-Montecatini Terme, descente de Vico à 15 km de l'arrivée.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

L'UNESCO a inscrit le 1er juillet 2014 Montecatini Terme sur la liste indicative du patrimoine mondial dans la série « Grandes villes d'eaux d'Europe » (en anglais : Great spas of Europe)[5].

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

Tour illuminée de l'Église San Pietro (it) à Montecatini Alto (it).

Architecture civile[modifier | modifier le code]

Thermes[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Naissance à Montecatini[modifier | modifier le code]

Décès à Montecatini[modifier | modifier le code]

Personnalités actives à Montecatini[modifier | modifier le code]

  • Alessandro Bicchierai (1734-1797), professeur de médecine, auteur d'un traité sur les propriétés des eaux de Montecatini
  • Igor Efimov (1960), joueur d'échecs en résidence à Montecatini
  • Pietro Grocco (1856-1916), professeur de médecine, directeur des thermes de Montecatini
  • Pietro Tempestini (XIXe-XXe siècles), photographe actif à Montecatini

Joueurs du Sporting Club Montecatini Terme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :