Monte Verde (Cap-Vert)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monteverde.
Monte Verde
Vue du monte Verde depuis Baía das Gatas.
Vue du monte Verde depuis Baía das Gatas.
Géographie
Altitude 750 m[1]
Massif São Vicente
Coordonnées 16° 52′ 08″ N 24° 56′ 02″ O / 16.869, -24.93416° 52′ 08″ Nord 24° 56′ 02″ Ouest / 16.869, -24.934  
Administration
Pays Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert
Ascension
Voie la plus facile route
Géologie
Type Volcan rouge
Activité Éteint
Dernière éruption Inconnue
Code GVP 1804-03-

Géolocalisation sur la carte : Cap-Vert (relief)

(Voir situation sur carte : Cap-Vert (relief))
Monte Verde

Le monte Verde est une montagne du Cap-Vert d'origine volcanique. Avec une altitude de 750 m[1], c'est le point culminant de l'île de São Vicente, aride et sèche, mais la plus peuplée des îles de Barlavento, au nord de l'archipel. Le monte Verde est situé au nord-est de l'île, à 8 km de Mindelo, le chef-lieu.

Environnement[modifier | modifier le code]

Fresque urbaine mettant en scène les plantes endémiques du monte Verde

Le monte Verde fait partie des espaces naturels protégés du Cap-Vert, avec un statut de parc naturel[2]. C'est le seul exemple d'écosystème de zone sub-humide sur l'île de São Vicente.

Toutes les espèces de flore autochtone y sont concentrées, soit en tout 93 espèces répertoriées (dont 35 % introduites)[2]. Parmi les espèces endémiques figurent notamment Euphorbia tuckeyana (tortolho) ou Echium stenosiphon (lingua-de-vaca)[1]. 17 espèces figurent sur la liste rouge de l'UICN de São Vicente, car la végétation est gravement menacée par la pratique de l'agriculture[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

À São Vicente, le monte Verde est la zone la plus propice au tourisme de montagne[2]. Son ascension est un classique de la randonnée de difficulté moyenne[3]. On peut également y accéder en voiture, en vingt minutes depuis Mindelo[1]. Le sommet offre une vue panoramique sur la ville, São Vicente et quelques îles voisines, la montagneuse Santo Antão et la petite île inhabitée de Santa Luzia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) Michel Lesourd (dir.), « Monte Verde », in Le Cap-Vert, les Éd. du Jaguar, Paris, 2006, p. 213 (ISBN 978-2-86950-408-0)
  2. a, b, c et d (pt) Áreas protegidas, Cabo Verde
  3. (de) « Grüner Gipfel in der Wüste. Auf den Monte Verde », Wandern auf den Kapverdischen Inseln, DuMont, 2001, p. 76-78 (ISBN 978-3770153688)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ricardo A. S. Ramalho, Building the Cape Verde Islands, Springer, 2011, 207 p. (ISBN 9783642191022) (texte remanié d'une thèse)
  • (fr) Michel Lesourd (dir.), « Monte Verde », in Le Cap-Vert, les Éd. du Jaguar, Paris, 2006, p. 213 (ISBN 978-2-86950-408-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]