Monte Renoso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monte Renoso
Vue du Monte Renoso depuis le lac de Bastani.
Vue du Monte Renoso depuis le lac de Bastani.
Géographie
Altitude 2 352 m[1]
Massif Renoso (Massif corse)
Coordonnées 42° 03′ 30″ nord, 9° 08′ 01″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Départements Haute-Corse, Corse-du-Sud
Géolocalisation sur la carte : Corse
(Voir situation sur carte : Corse)
Monte Renoso
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Monte Renoso

Le Monte Renoso (en corse Monte Rinosu) est le plus haut sommet du massif du même nom occupant la région entre les cols de Vizzavona et de Verde. Culminant à 2 352 mètres d'altitude, il est situé sur les communes de Bastelica, Bocognano et Ghisoni.

Le massif du Monte Renoso est le troisième plus élevé de l'île, après ceux du Monte Cinto et du Monte Rotondo, devant le massif du Monte Incudine.

Le Monte Renoso est le quatrième plus haut sommet de l'arête faîtière qui coupe la Corse en deux, derrière la Punta Minuta (2 556 m), la Paglia Orba (2 525 m) et la Maniccia (2 496 m). C'est aussi le second plus haut sommet du Pumonti (territoire historique qui coïncide approximativement avec la Corse-du-Sud) après la Maniccia.

Dans le massif du Renoso il est possible d'admirer plusieurs lacs :

Le sommet du Monte Renoso vu depuis les environs de Ghisoni (Castello).

Avalanche du 8 février 1927[modifier | modifier le code]

Douze bûcherons italiens sont morts au col de Verde, sur le versant est du massif, dans une avalanche qui emporta leur cabane[2],[3].

Catastrophe du Renoso[modifier | modifier le code]

Le , l'avion Boeing 307 F-BELZ, de la compagnie Air-Nautic qui transportait 22 joueurs et joueuses du club de basket-ball de Bastia (plus ses 3 membres d'équipage) alla heurter la paroi Sud du Monte Renoso à 2 300 mètres d'altitude, au-dessus de Ghisoni. Il était un peu plus de 13 heures, les conditions atmosphériques étant très mauvaises, les colonnes de secours ne parvinrent à atteindre l'épave que deux jours plus tard, le . Il n'y avait aucun survivant. Tous les corps ne furent pas identifiés. Une stèle en mémoire des 25 disparus se trouve dans le cimetière de Bastia et une autre à l'extérieur de l'église de Ghisoni[4]. Cette catastrophe fit une victime supplémentaire, un légionnaire de l'équipe de secours qui fit une chute mortelle en se rendant sur l'emplacement de l'impact sur la paroi rocheuse[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. « Avalanche mortelle de 1927 : Cozzano se souvient des "Italiens" », sur Corse Matin, (consulté le 11 mars 2020)
  3. « Avalanche (Corse) | IHMEC : Mémoire Des Catastrophes » (consulté le 11 mars 2020)
  4. Almanach Bastiais, décembre 2005
  5. Le trait d'union journal de la Légion étrangère, no 40, octobre 2000, pages 18 à 20

Bibliographie[modifier | modifier le code]