Monte Café

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monte Café
Monte Café
Vue partielle.
Administration
Pays Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe
Province Sao Tomé
District Mé-Zóchi
Démographie
Population 684 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 0° 18′ 00″ nord, 6° 38′ 24″ est
Altitude 682[1] m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sao Tomé-et-Principe
Voir sur la carte administrative de Sao Tomé-et-Principe
City locator 14.svg
Monte Café

Monte Café est une localité de Sao Tomé-et-Principe située au centre-nord de l'île de São Tomé, dans le district de Mé-Zóchi, à proximité d'autres destinations touristiques, telles que le jardin botanique de Bom Sucesso, Lagoa Amélia ou la cascade de São Nicolau.

Comme son nom l'indique, c'est une ancienne roça – encore partiellement en activité – spécialisée dans la production de café, et à un moindre degré de cacao.

Localisation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours du XIXe siècle, Monte Café était un haut lieu de production du café et du cacao : la culture du café a été introduite à Sao Tomé en 1787 et celle du cacao en 1822, après l'abandon au profit du Brésil de la culture de la canne à sucre, qui jusque là était l'unique produit d'exportation du pays[2].

Fondée en 1858 par Manuel da Costa Pedreira, la roça Monte Café est l'une des plus anciennes du pays[3].

Photographies et croquis réalisés en 2011 mettent en évidence la disposition des bâtiments, leurs dimensions et leur état à cette date[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Monte Café est doté d'un climat tropical de type As selon la classification de Köppen. La pluie y tombe surtout en hiver, peu en été. La température moyenne annuelle est de 19,9 °C[5].

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Ce climat, ajouté à une altitude moyenne de 670 m et des sols appropriés, se sont avérés propices à la culture du café arabica[3].

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2012, 684 habitants y ont été dénombrés[6].

Économie[modifier | modifier le code]

En 1878 l'abolition de l'esclavage dans les colonies portugaises était devenue effective. Coïncidant avec une crise économique, elle mit fin au cycle du café.
Aujourd'hui Monte Café demeure la seule grande plantation destinée à la caféiculture[7] et connaît des difficultés. Un projet de reprise par l'entreprise française Malongo n'a pas abouti[8].

Sport[modifier | modifier le code]

Football à Monte Café.

Un club de football y est domicilié, Agrosport (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Machado da Silva 2016, p. 245
  2. (pt) Ayolse Andrade Pires dos Santos, Joelson Gonçalves de Carvalho, Agricultura camponesa, produção agrícola e reprodução material: um estudo sobre os camponeses de Monte Café em São Tomé e Príncipe, juin 2018, p. 3, [lire en ligne]
  3. a et b (pt) Monte Café (As Roças de São Tomé et Príncipe)
  4. Machado da Silva 2016, p. 245-252.
  5. Climat Monte Café [1]
  6. (pt) Instituto Nacional de Estatística de São Tomé e Príncipe, Recenseamento Geral da População e da Habitação 2012 (IV RGPH 2012). Resultados Gerais sobre Localidades, 2016, p. 27 [2]
  7. Dominique Gallet, Sao Tomé et Principe : les îles du milieu du monde, Karthala, Paris, 2008 (nouvelle édition revue et augmentée), p. 53 (ISBN 978-2-8111-0025-4)
  8. « Le secteur agricole à Sao Tomé & Principe », DG Trésor, juin 2017 [3]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pt) Pape Duarte et Rodrigo Rebelo de Andrade, As roças de São Tomé e Príncipe, Lisbonne, Tinta da China, , 239 p. (ISBN 9896711755).
  • (pt) Hugo Alexandre Fernandes Machado da Silva, A Descodificação da Roça de São Tomé e Príncipe. Génese, processo e lógicas espaciais (thèse de doctorat en architecture), Université de Porto, , 1523 p. (lire en ligne).
  • (pt) Ayolse Andrade Pires dos Santos, Joelson Gonçalves de Carvalho, Agricultura camponesa, produção agrícola e reprodução material: um estudo sobre os camponeses de Monte Café em São Tomé e Príncipe, , 17 p., [lire en ligne]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (pt) Monte Café (As Roças de São Tomé et Príncipe)
  • (pt) Roça Monte Café, documents d'archives de la période coloniale (fiches de travailleurs contractuels), Casa Comum.