Montberon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec Montbron, commune de la Charente.
Montberon
L'église Saint-Martin de nuit.
L'église Saint-Martin de nuit.
Blason de Montberon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Pechbonnieu
Intercommunalité Communauté de communes des Coteaux-Bellevue
Maire
Mandat
Thierry Savigny
2014-2020
Code postal 31140
Code commune 31364
Démographie
Gentilé Montberonnais, Montberonnaises
Population
municipale
2 898 hab. (2015 en augmentation de 4,7 % par rapport à 2010)
Densité 456 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 42′ 59″ nord, 1° 28′ 51″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 193 m
Superficie 6,350 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Montberon

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Montberon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montberon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montberon
Liens
Site web Site officiel

Montberon est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Montberonnais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans son pôle urbain à 15 km au nord-ouest de Toulouse et entre cette dernière et Bessières, dans la vallée du Girou, en Pays Tolosan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Montberon est limitrophe de six autres communes.

Communes voisines.
Communes limitrophes de Montberon[1]
Labastide-Saint-Sernin Villariès Bazus
Pechbonnieu Montberon[1] Lapeyrouse-Fossat
Saint-Loup-Cammas

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Girou un affluent de Hers-Mort qui longe la commune dans sa partie nord-est.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 635 hectares ; son altitude varie de 128 à 193 mètres[2].

Transports[modifier | modifier le code]

Une ligne de bus Tisséo relie la commune au métro Toulousain : ligne Liste des lignes de bus de Toulouse61​​​​​​​​​​​​​​​ part de la station de métro Trois-Cocus jusqu'à la mairie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Une vieille légende raconte que son nom vient du fait que, il y a longtemps, à la place du village se trouvait le mont Beron. La montagne s'est transformée en village et on l'appelle maintenant Montberon. Une autre version raconte que Montberon signifie "mont des oiseaux".

Il ne s'agit pas dans cette "donnée" du mont des oiseaux, mais du fait bien réel que tous les ans à la Saint Martin (patron du village) se tenait là une foire aux oies. Les fermières avaient coutume d'appeler (en occitan) leurs oies "bérou, bérou..." comme on dirait aujourd'hui "petit, petit...". En fait ce mot de "bérou" est simplement un terme affectueux dérivé d'un très vieux mot qui signifiait agneau, ou chevreau. Donc Montberon serait la colline des oies. Et c'est l'ancien maire de la commune, de 1971 à 1995, Albert Laribe qui a l'idée de ce rapprochement et fait figurer une oie sur le blason de la commune.

En fait, et plus probablement, Montberon viendrait du germanique "Bero", nom de personne et de domaine, ou dérivé lui-même peut-être de Arbedo ou Erbedo[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montberon Blason D’argent au chevron d’azur accompagné d’une grappe de raisin de pourpre pamprée et feuillée de sinople en chef à dextre, d’une tour de gueules (ajourée du champ) à senestre et d’une oie au naturel en pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 2 500 habitants et 3 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de vingt trois[4],[5].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la deuxième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes des Coteaux-Bellevue et du canton de Pechbonnieu (avant le redécoupage départemental de 2014, Montberon faisait partie de l'ex-canton de Toulouse-15).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 1971 Joseph Boué    
mars 1971 1995 Albert Laribe    
mars 1995 2001 Francis Solier    
mars 2001 en cours Thierry Savigny

[6]

PS Opérateur culturel

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 2 898 habitants[Note 1], en augmentation de 4,7 % par rapport à 2010 (Haute-Garonne : +7,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
249 283 321 318 329 358 360 360 362
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
446 452 470 444 480 397 391 379 374
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
380 360 358 323 304 283 272 276 310
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
364 537 770 1 053 1 485 2 342 2 667 2 754 2 898
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 139 126 101 90 65 69 71 74
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Montberon fait partie de l'académie de Toulouse. Elle possède une école primaire.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Entente de la vallée du Girou XV club de rugby à XV.

Olympique Girou Football Club (OGFC): club de football regroupant 3 communes : Montberon, Labastide-Saint-Sernin et Pechbonnieu[15].

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. (Toponymie occitane par Bénédicte et Jacques Fénié - éditions SUD OUEST).
  4. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  5. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031364.html.
  6. https://www.ladepeche.fr/article/2014/01/07/1789215-montberon-thierry-savigny-est-pret-pour-mars-prochain.html
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. http://ogfc.fr/