Montaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montaure
Vue générale depuis Écrosville.
Vue générale depuis Écrosville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Canton Pont-de-l'Arche
Intercommunalité Communauté d'agglomération Seine-Eure
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jacky Fleith
2017-2020
Code postal 27400
Code commune 27412
Démographie
Gentilé Montaurois
Population 1 085 hab. (2014)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 10″ nord, 1° 05′ 16″ est
Altitude Min. 65 m – Max. 159 m
Superficie 10,16 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Terres de Bord
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Montaure

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 15.svg
Montaure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Montaure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Montaure

Montaure est une ancienne commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Les Montaurois y habitent.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Montorio au XIe siècle, Montoire en 1482 [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle de Terres de Bord regroupe les deux communes Montaure et Tostes, qui deviennent des communes déléguées, le [2]. Son chef-lieu se situe à Montaure.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
25 mars 1794 24 mars 1795 Louis Chatel nommé par le pouvoir  
25 mars 1795 25 avril 1795 Alexandre Buhot nommé par le pouvoir  
26 avril 1795 20 juin 1795 Louis Chatel nommé par le pouvoir  
21 juin 1795 20 juin 1799 Adrien Sevestre nommé par le pouvoir  
21 juin 1799 24 octobre 1816 Jean-Baptiste Mouchard nommé par le pouvoir  
25 octobre 1816 15 novembre 1816 Frédéric Chatel nommé par le pouvoir  
16 novembre 1816 15 février 1831 Michel Hutrel nommé par le pouvoir  
16 février 1831 25 décembre 1837 Adrien Sevestre nommé par le pouvoir  
26 décembre 1837 4 septembre 1843 Frédéric Heulland nommé par le pouvoir  
5 septembre 1843 26 aout 1848 Basile Buhot nommé par le pouvoir  
27 aout 1848 14 avril 1849 Laurent Mouchard nommé par le pouvoir  
15 avril 1849 29 aout 1852 Marie-Edmond Mirville nommé par le pouvoir  
30 aout 1852 27 décembre 1868 Jean-Baptiste Heulland nommé par le pouvoir  
28 décembre 1868 13 mai 1871 Auguste Martin nommé par le pouvoir  
14 mai 1871 9 janvier 1874 Jean-Baptiste Heulland nommé par le pouvoir  
9 janvier 1874 7 octobre 1876 Louis Hellot nommé par le pouvoir  
8 octobre 1876 20 janvier 1878 Jean-Baptiste Heulland nommé par le pouvoir  
21 janvier 1878 22 janvier 1881 Louis Hellot nommé par le pouvoir  
23 janvier 1881 12 février 1881 François Martin nommé par le pouvoir  
13 février 1881 5 juin 1926 Pierre-Césaire Boutry    
6 juin 1926 11 novembre 1931 Emile Micaux    
12 novembre 1931 mai 1945 Léopold Martin    
18 mai 1945 mars 1965 André Martin Rad. agriculteur
mars 1965 1965 Gustave Zurcher    
1973 13 novembre 2000 Jean Leloup PCF  
14 janvier 2001 31 décembre 2016 Jacky Fleith PCF Artisan
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 085 habitants, en augmentation de 10,49 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 018 1 035 1 105 1 275 1 098 1 081 1 097 1 120 1 154
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 160 1 164 1 203 1 218 1 230 1 136 1 137 963 812
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
737 642 589 617 665 628 586 648 717
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
698 677 656 777 990 1 073 999 1 044 1 085
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Montaure. Demeure du début du XVIIIe siècle construite en lieu et place d’un château seigneurial du XIe siècle par Odon Stigaud, Sénéchal du duc de Normandie, Richard II (grand-père de Guillaume le Conquérant). Le château actuel reflète la grâce et l’harmonie des bâtiments de style Louis XV.

Un centre culturel hébergé dans les dépendances propose des événements réguliers :

- Festival des œufs décorés aux Rameaux

- et à Pâques rassemblant une collection d'œufs de Pâques de tous les pays du monde,

- Les crèches de Noël dans le Monde les week-ends de décembre.

Le parc ainsi que le château peuvent se visiter.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1173
  2. « recueil des actes administratifs de l'Eure » (consulté le 22 décembre 2016).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :