Montastruc (Lot-et-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montastruc.
Montastruc
L'église Saint-Pierre de Cabannes.
L'église Saint-Pierre de Cabannes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Villeneuve-sur-Lot
Canton Le Livradais
Intercommunalité Communauté de communes Lot et Tolzac
Maire
Mandat
Ric Martin
2014-2020
Code postal 47380
Code commune 47182
Démographie
Gentilé Montastrucais
Montastrucaises
Population
municipale
287 hab. (2014)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 29′ 23″ nord, 0° 31′ 10″ est
Altitude Min. 62 m – Max. 195 m
Superficie 24,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Montastruc

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Montastruc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montastruc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montastruc

Montastruc est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Ancien château fort, Montastruc est une petite commune bordée par les petites vallées du Tolzac et du Tolzac de Verteuil à l'est et à l'ouest.

La commune est située sur les coteaux molassiques de la rive droite du Lot, au relief très marqué, ce que reflète le toponyme du village.

Montastruc est un village à vocation essentiellement agricole, céréales, vergers et élevage.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montastruc
Villebramar Monbahus
Tombebœuf Montastruc Pinel-Hauterive
Coulx Monclar

Histoire[modifier | modifier le code]

[1] Histoire de Montastruc en Lot-et-Garonne par Mme Antoinette Cambon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Clément Gleize    
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis 2014: Ric MARTIN

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 287 habitants, en augmentation de 3,61 % par rapport à 2009 (Lot-et-Garonne : 1,06 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
907 550 1 053 1 077 1 103 1 141 1 096 1 081 1 097
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 010 972 965 900 903 858 795 1 467 690
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
690 681 647 532 540 562 536 512 500
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
464 431 381 357 309 276 279 287 287
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Gîtes et chambres d'hôtes se trouvent en plusieurs catégories, toujours dans un cadre très calme et vert. Activités sportives ne manquent pas, de beaux circuits de balades, randonnée pédestre, cheval ou vélo sur chemins balisés.

Entre les circuits des Bastides, les rives du Lot et la route du Pruneau, il y a possibilité de jouer au golf à 5 min "Golf de Barthe" à Tombebœuf, faire des sports nautiques ou louer un bateau sur le Lot, jouer au tennis, découvrir le patrimoine historique et la gastronomie gasconne (Cuisine gasconne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

https://www.youtube.com/watch?v=IUVVYMySeFg&feature=youtu.be

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]