Montague Rhodes James

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Montague Rhodes James
Montague Rhodes James en 1900
Fonction
Vice chancellor
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Eton Parish Cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
M. R. James
Pseudonyme
Big mamaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
King's College
Temple Grove School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
à partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Herbert James (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mary Emily Horton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Collège d'Eton (-)
King's College (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Genre artistique
Distinctions

Montague Rhodes James, né le à Goodnestone, près de Douvres, dans le Kent, et mort le à Eton, Berkshire, est un écrivain anglais, auteur de récits fantastiques qu'il signe toujours M. R. James.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de littérature médiévale et passionné d'archéologie, il est nommé Principal du King's College de Cambridge, puis d'Eton College, là même où il fit ses études. Dans le cadre de ses fonctions universitaires, il établit le catalogage de plusieurs manuscrits anciens des bibliothèques de Cambridge et collabore à plusieurs ouvrages savants. Il donne également des ouvrages de vulgarisation : Abbeys (1925), Suffolk and Norfolk (1930).

Montague Rhodes James est toutefois resté célèbre pour ses contes fantastiques, souvent en prise directe avec ses propres passions : l'histoire anglaise, les recherches archéologiques[1] et la bibliophilie[2].

H. P. Lovecraft le cite comme l'un des maîtres du genre, et a salué l'originalité de ses histoires et sa capacité à réinventer tout à la fois l'horreur surnaturelle et l'image même des fantômes, très présents dans son œuvre. Bien moins connu que ses contemporains américains Lovecraft, Algernon Blackwood ou même Edith Wharton, grands auteurs d'histoires de fantômes du début du XXe siècle, le professeur James est peut-être le plus subtil dans son approche du surnaturel et de la peur inscrite dans le quotidien et le trivial de la vie ordinaire. Ses récits se déroulent souvent dans le cadre d'un village ou une grande propriété d'Angleterre, dans une vieille ville de France, du Danemark ou de Suède, ou encore, dans une vénérable abbaye ou université. Le héros est un chercheur universitaire réservé et naïf qui tente d'aborder le fait fantastique avec une approche scientifique. Il s'agit presque invariablement d'un vieil incunable, d'une antiquité ou de quelque objet ou manifestation étrange et maléfique qui sont presque toujours situés près d'une tombe.

En 1922, il publie The Five Jars, son unique roman de littérature d'enfance et de jeunesse.

Montague Rhodes James est mort le .

Œuvres[3][modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • The Five Jars (1922)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Illustration de James McBryde pour la nouvelle « Siffle et je viendrai... » de M. R. James.
  • Ghost Stories of an Antiquary (1904)
  • More Ghost Stories of an Antiquary (1911)
  • A Thin Ghost and Others (1919)
  • A Warning to the Curious and Other Ghost Stories (1925)
  • Collected Ghost Stories (1931)
    Réédition : Darryl Jones (éd.), Collected Ghost Stories, Oxford University Press, 2011, XXXVI-468 p., (ISBN 978-019-956884-0), présentation en ligne.
    Publié en français sous le titre Histoires de fantômes complètes, Paris, NéO, « NéOmnibus », 1990.
  • l'intégrale des nouvelles, revisée par le traducteur, est parue en 2 tomes en 2020 sous le titre Une plaisante terreur, accompagnée de textes inédits inédits, aux éditions 500 Nuances de Geek (série Horreur Cosmique).
Note : En France, sous le titre Siffle et je viendrai, est également parue en 1982 une anthologie des nouvelles de M. R. James aux éditions NéO (série Fantastique, science-fiction, aventure, no 62).

Une seconde édition nommée "Il y avait un homme qui demeurait près du cimetière" est actuellement éditée par L'Eveilleur (gamme "Etrange") depuis Mars 2019[4]. Cet ouvrage reprend le premier tome de ''Histoires de fantômes complètes'' suivi d'une préface de H.P. Lovecraft composée d'un extrait de ''Epouvante et surnaturel en littérature''.

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Abbeys (1925)
  • Suffolk and Norfolk (1930)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Un peu à la manière dont cela avait été fait avec les monuments de la littérature anglaise que sont Shakespeare et Charles Dickens, certaines œuvres de James sont régulièrement adaptées à la télévision pour Noël par la BBC.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Catalogue en ligne Pôle Manuscrits de l'IRHT », sur cnrs.fr (consulté le ).
  2. « Montague Rhodes James (1862-1936) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  3. (en) « M. R. James (James, M. R. (Montague Rhodes), 1862-1936) - The Online… », sur upenn.edu (consulté le ).
  4. Il y avait un homme qui demeurait près du cimetière - James Montague Rhodes - L'eveilleur Editions - Grand format - Librairie Gallimard PARIS (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Clive Bloom, « M. R. James and His Fiction », dans Clive Bloom (dir.), Creepers : British Horror and Fantasy in the Twentieth Century, Pluto Press, , 190 p. (ISBN 978-0-745-30665-0), p. 64-71.
  • (en) Scott Brewster, « Casting an Eye : M. R. James at the Edge of the Frame », Gothic Studies, vol. 14, no 3,‎ , p. 40–54 (ISSN 1362-7937, DOI 10.7227/GS.14.2.4).
  • (en) Michael Cox, M. R. James : An Informal Portrait, Oxford, Oxford University Press, , 288 p. (ISBN 978-0-19211-765-6).
  • (en) Penny Fielding, « Reading Rooms : M.R. James and the Library of Modernity », Modern Fiction Studies, Baltimore, Johns Hopkins University Press, vol. 46, no 3,‎ , p. 749-771 (ISSN 0026-7724, DOI 10.1353/mfs.2000.0050).
  • (en) David A. Ibitson, « Golf and Masculinity in M. R. James », dans Clive Bloom (dir.), The Palgrave Handbook of Steam Age Gothic, Basingstoke, Palgrave Macmillan, , XIV-867 p. (ISBN 978-3-030-40865-7 et 978-3-030-40868-8, DOI 10.1007/978-3-030-40866-4_43), p. 809-826.
  • (en) S. T. Joshi (dir.) et Rosemary Pardoe (dir.), Warnings To The Curious : A Sheaf of Criticism on M. R. James, New York, Hippocampus Press, (ISBN 978-0-9771734-8-8, présentation en ligne).
  • (en) Patrick J. Murphy, Medieval Studies and the Ghost Stories of M. R. James, University Park (Pennsylvanie), Pennsylvania State University Press, , X-251 p. (ISBN 978-0-271-07771-0 et 978-0-271-07772-7, présentation en ligne).
  • (en) Andrew Hock Soon Ng, « Heidegger, Psychoanalysis, and Haunted Wells in M. R. James's Stories », Journal of the Fantastic in the Arts, International Association for the Fantastic in the Arts, vol. 22, no 2 (82),‎ , p. 192-211 (JSTOR 24353180).
  • (en) Nataliya Oryshchuk, « The Hunters of Humanity : Creatures of Horror in M.R. James's Ghost Stories », Studies in Gothic Fiction, Cardiff, Cardiff University Press, vol. 5, no 2,‎ , p. 13-20 (ISSN 2156-2407, DOI 10.18573/j.2016.10105).
  • (en) Rosemary A. Pardoe, The Black Pilgrimage & Other Explorations : Essays on Supernatural Fiction, Shadow Publishing, , 354 p. (ISBN 978-0-9572-9627-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :