Montagnette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montagnette
Vue du plateau sommital de la Montagnette
Vue du plateau sommital de la Montagnette
Géographie
Altitude 168 m, rochers de Raous
Massif Chaîne pyrénéo-provençale
Coordonnées 43° 51′ 36″ nord, 4° 43′ 05″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Géologie
Âge Néocomien
Roches Calcaire

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Montagnette

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montagnette

La Montagnette est une colline située dans les Bouches-du-Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle a une superficie d’environ 6 000 hectares, dont les deux tiers sont couverts de pins d'Alep. Un quart environ est sur la commune de Barbentane, mais c'est sur la commune de Boulbon que se trouve son point culminant à 168 mètres d’altitude aux rochers de Raous, environ 800 mètres à l’ouest de l'abbaye de Saint-Michel de Frigolet. La montagne date de l'ère secondaire (Néocomien, –70 millions d’années).

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur sa partie orientale, sur la commune de Graveson, au ras de la ligne de chemin de fer, se trouve l'oppidum de la Roque. Cette installation, qui date du VIe siècle av. J.-C., reste remarquable par son ancienneté.

Au pied de cet éperon rocheux ont été retrouvées récemment de nombreuses traces d'occupations anciennes ainsi qu'un cimetière longuement utilisé. Il est probable que la Montagnette servit de campement aux 30 000 légionnaires du général romain Caius Marius, qui attendait de pied ferme la descente des Cimbres et des Teutons qui se dirigeaient vers Rome en l'an 105 av. J.-C.. Mais bien avant lui, le Carthaginois Hannibal et ses 27 éléphants[1] seraient peut-être passés par là après le franchissement du Rhône à la fin de l'été 218 av. J.-C. pour se diriger vers la cité éternelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Serge Lancel, Hannibal, Oxford, Wiley-Blackwell, , 256 p. (ISBN 9780631218487), p. 63

Lien externe[modifier | modifier le code]