Mont des Béatitudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béatitudes (homonymie).

Mont des Béatitudes
Vue du mont des Béatitudes depuis Capharnaüm.
Vue du mont des Béatitudes depuis Capharnaüm.
Géographie
Altitude −25 m
Massif Vallée du grand rift
Coordonnées 32° 52′ 56″ nord, 35° 33′ 19″ est
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District Nord

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Mont des Béatitudes

Le mont des Béatitudes (hébreu : Har HaOsher ; הר האושר) est une colline située au Nord d'Israël, dans l'ancienne province de Galilée. Jésus y aurait prononcé le Sermon sur la montagne.

Son altitude négative (environ 25 mètres sous le niveau de la mer, près de 200 mètres au-dessus du lac de Tibériade) en fait un des plus bas sommets émergés du monde[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le mont des Béatitudes se trouve sur la rive nord-ouest du lac de Tibériade, entre le village de Capharnaüm et de Génézareth (Ginosar).

Vue du lac de Tibériade depuis le mont des Béatitudes

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu où le Sermon sur la montagne aurait eu lieu est incertain, mais le site actuel (également connu sous le nom de mont Eremos) fait néanmoins l'objet d'un culte depuis 1 600 ans. Le site de Tabgha, où se trouve l'église de la Multiplication, se trouve à proximité. Certains archéologues ont également émis l'hypothèse que la bataille de Hattin s'est déroulée non loin du mont.

Article détaillé : Église des Béatitudes.

Une église byzantine a été édifiée non loin du mont vers le IVe siècle, et demeura fréquentée jusqu'au VIIe siècle. Les ruines d'une citerne et d'un monastère sont toujours visibles. La chapelle catholique franciscaine actuelle est construite en 1938 par l'Italie, d'après les plans de l'architecte Antonio Barluzzi. Le pape Jean-Paul II y a célébré une messe en mars 2000. Le pèlerinage du Chemin de Jésus passe par le mont avant de rejoindre d'autres sites que ce dernier aurait fréquentés durant sa vie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Jouty et Hubert Odier, Dictionnaire de la montagne, Place des Éditeurs, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]