Mont Moriah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abraham s'apprête à offrir son fils Isaac en holocauste sur le Mont Moriah.

Le mont Moriah (en hébreu, מוריה, Mōriyyā = « ordonné/considéré par YHWH ») est le nom donné à un massif montagneux dans le Livre de la Genèse, comme l'emplacement de la ligature d'Isaac. La tradition juive y voit l'actuel Rocher de la fondation de 768 mètres d'altitude, situé au sommet du mont du Temple[1], qui se trouve actuellement sous le dôme du Rocher et qui, à l'époque du temple de Jérusalem aurait formé l'assise du Saint des saints. Mais la tradition samaritaine, elle, associe le mont Moriah au mont Gerizim, la montagne sacrée des samaritains, où serait réellement déroulé la ligature d'Isaac.

Dans la Genèse 22, 2[2], Dieu dit à Abraham : « Va-t-en vers la terre de Moriah ». Rachi explique que la terre de Moriah, c'est Jérusalem, comme il ressort des Chroniques II, 3, 1[3] : « Salomon commença à construire la maison de Dieu à Jérusalem sur le mont Moriah ». « Ce mont Moriah », continue Rachi, « est la montagne où Israël a reçu un enseignement des Prophètes comme il est dit dans le Psaume ».

La leçon de Rachi sur ce verset est tirée du Talmud (Taanit 16a) . Nous voyons là-bas que deux Amorayim (sages du Talmud), Rabbi Lévi bar 'Hama et Rabbi 'Hanina, expliquent différemment le mot « Moriah ». L'un dit qu'il s'agit d'un endroit où un enseignement a été donné à Israël, l'autre d'un endroit où la crainte a été inspirée aux idolâtres.

Dans ce cas, Moriya peut vouloir dire « crainte de Dieu » ou « enseignement de Dieu ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]