Mont Mimat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Mimat
La croix du Mont Mimat, et à droite l'ermitage
La croix du Mont Mimat, et à droite l'ermitage
Géographie
Altitude 1 068 m
Massif Massif central
Coordonnées 44° 30′ 38″ nord, 3° 29′ 38″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Ascension
Première Préhistoire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mont Mimat

Le mont Mimat ou mont des Mendois est une montagne située en Lozère et surplombant la ville de Mende. Son nom lui vient certainement de Mons mimatensis, autrement dit le mont des Mendois, et, contrairement à une croyance populaire, il hérite son nom de la ville de Mende (anciennement Mimate), et non l'inverse. Ce nom de mont des Mendois persiste puisqu'il fait partie du causse de Mende.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Deux routes (goudronnées) permettent d'accéder au mont Mimat. Du côté de la vallée du Lot (Mende) c'est la Côte de la Croix Neuve, baptisée également Montée Jalabert, car devenue célèbre par la victoire à l'étape de Mende du Tour de France en 1995 gagnée par ce coureur cycliste, et qui permet d'arriver jusqu'au sommet. L'autre versant, la vallée du Valdonnez, est desservi par une route depuis le village de Langlade, les pourcentages y sont encore plus pentus.

De nombreux chemins traversent le mont, l'un d'eux permettant de rejoindre le mont Lozère.

Rose des vents Chabrits Chastel-Nouvel
Mende
Badaroux Rose des vents
Barjac
Servières
N Le Bleymard
Mont Lozère
O    Mont Mimat    E
S
Balsièges Brenoux
Saint-Bauzile
Lanuéjols

Géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le mont Mimat possède un climat à peu près similaire à celui de Mende.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Le causse du mont Mimat a été entièrement reboisé au début du XXe siècle. C'est le pin noir d'Autriche qui a été l'arbre choisi pour le reboiser. On y trouve des lapins, cervidés, sangliers et renards, une faune commune au Massif central.

Activités[modifier | modifier le code]

Ermitage[modifier | modifier le code]

À gauche : la croix, à droite l'ermitage (chapelle et hôtel)

Le mont Mimat est surplombé par une croix éclairée de nuit, la croix de Saint Privat qui domine entièrement la vallée du Lot. Une première croix, en bois, avait été plantée en 1900[1] ou 1907[2]. Elle a été remplacée quelques années plus tard, le 8 juillet 1933, année de jubilé, par une croix de fer de 12 mètres 50 de hauteur. Jusqu'en 1945, cette croix était le lieu de grands rassemblements en l'honneur des soldats mendois. Cette croix est illuminée depuis l'été 1965[2]. Cette croix tient son nom de Saint Privat, martyr catholique, qui avait établi son ermitage au IIIe siècle sur les contreforts du mont. Et c'est depuis sa grotte jusqu'au pied de la montagne qu'il aurait été martyrisé par les envahisseurs barbares menés par leur chef Chrocus.

On associe bien des miracles à l'ermitage de Saint Privat dans les grottes qu'il aurait aménagées au-dessus de Mende. Plusieurs ermites y ont élu domicile au fil des siècles. C'est en 1873 que fut percée la grotte du Calvaire, et bâties les stations du chemin de croix qui y mène encore de nos jours[3].

L'ermitage a longtemps été un lieu de pèlerinage, qui permit à la ville de Mende, devenue successivement siège épiscopal et capitale du Gévaudan, de prospérer.

Installations[modifier | modifier le code]

Le village mort de la Chaumette
Le fort des Cow-Boys, jeux pour enfants

C'est sur le mont Mimat que se trouve l'aérodrome de Mende-Brenoux. Cet aérodrome a la particularité d'avoir été le théâtre de la scène finale du film La Grande Vadrouille, mais également de trois arrivées du Tour de France cycliste en 1995, 2005 et 2010 (victoires respectives de Laurent Jalabert, Marcos Serrano et de Joaquim Rodríguez).

De nombreux chemins de randonnées et de parcours VTT explorent le causse. Un parcours de découverte est présent depuis les années 2000, tout comme un parcours acrobatique (accrobranche) et un parcours de santé. De même, un promontoire de départ de parapentes est situé proche du sommet.

Le projet Mimata[4] vise à l'implantation progressive de lieux touristiques sur le Causse. Le sentier d'interprétation du causse est en place. La maison du causse et le projet de site d'observation astronomique n'ont cependant pas encore vu le jour. Le parcours acrobatique s'est lui greffé ultérieurement au projet.

Habitations[modifier | modifier le code]

Les restes de la forteresse de Chapieu
La ferme abandonnée de Chapieu

La ville de Mende a toujours eu un statut particulier en Gévaudan. Siège épiscopal ayant obtenu un temps son indépendance de par le Roi, la ville était également sous l'influence des baronnies du Tournel et de celles de Cénaret et de Peyre. La baronnie du Tournel, basée en son château proche de Saint-Julien-du-Tournel, avait fait bâtir un château à Chapieu, sur le versant sud du mont Mimat, dominant ainsi le Valdonnez. C'est d'ailleurs dans le Valdonnez que va s'installer la famille de Tournel après avoir quitté Chapieu, préférant la fraîcheur du château du Boy. La forteresse de Chapieu sera construite ou renforcée par Aldebert III du Tournel, évêque de Mende. Le but étant de sécuriser la voie qui ralliait Mende à la voie Régordane. La ferme de Chapieu était ensuite établie dans les environs, elle est cependant désormais abandonnée.

Les restes de deux villages sont encore visibles sur le causse. Surnommés les « villages morts », ils portent officiellement les noms de Gerbal et de Chaumette. Ils se sont désertifiés au cours du XIXe siècle.

Pylône TDF[modifier | modifier le code]

Au sommet du mont Mimat (derrière la Croix de Saint Privat) ont été installées les antennes de TDF pour le réémetteur de TNT et de radio FM pour arroser le bassin mendois. Il relaye l'émetteur du Truc de Fortunio. D'une hauteur de 30 mètres[5], les pylônes permettent aussi, depuis octobre 2006, au bassin de disposer de la TNT.

Télévision[modifier | modifier le code]

Analogique[modifier | modifier le code]

Le pylône TDF du mont Mimat a émis Canal+ en analogique jusqu'au 13 octobre 2010 et les 5 autres chaînes historiques jusqu'au 29 novembre 2011[6].

Chaîne Canal Puissance
(PAR)
TF1 45H 60 W
France 2 39H 60 W
France 3 Languedoc-Roussillon 42H 60 W
Canal+ 6H 7 W
France 5 / Arte 59H 45 W
M6 62H 45 W
Numérique[modifier | modifier le code]

Le pylône TDF réemet les multiplexes TNT avec les mêmes canaux que ceux utilisés par l'émetteur du Truc de Fortunio[7].

Multiplex LCN[8] Chaînes Canal Puissance
(PAR)
Diffuseur
R1 2
3
14
19
27
France 2
France 3 Languedoc-Roussillon
France 4
France Ô
France Info
34H 30 W TDF
R2 8
15
16
17
18
C8
BFM TV
CNews
CStar
Gulli
31H 30 W TDF
R3 4
26
41
42
43
45
Canal+
LCI
Paris Première
Canal+Sport
Canal+Cinéma
Planète+
50H 30 W TDF
R4 5
6
7
9
22
France 5
M6
Arte
W9
6ter
53H 30 W TDF
R6 1
10
11
12
13
TF1
TMC
NT1
NRJ 12
LCP-Public Sénat
46H 30 W TDF
R7 20
21
23
24
25
HD1
La chaîne L'Équipe
Numéro 23
RMC Découverte
Chérie 25
35H 30 W TDF

Radio FM[modifier | modifier le code]

Le pylône TDF émet 11 radios FM sur l'agglomération mendoise[9].

Fréquence Radio Catégorie Puissance Code RDS
(PS)
87.6 MFM Radio D 200 W MFMRADIO
88.1 France Inter Radio publique 200 W __INTER_
91.0 Radio Lenga d'Oc A 100 W LENGADOC
92.0 France Culture Radio publique 200 W _CULTURE
94.1 48 FM A 200 W __48_FM_
95.9 France Musique Radio publique 200 W MUSIQUE_
96.5 Skyrock D 200 W SKYROCK_
99.5 France Bleu Gard Lozère Radio publique 100 W BLEUGARD
101.9 Sud Radio B 200 W SUDRADIO
105.5 France Info Radio publique 200 W __INFO__
107.2 Mouv' Radio publique 200 W __MOUV'_

Téléphonie mobile[modifier | modifier le code]

Le pylône TDF possède des relais pour Orange et Free[5].

Opérateur 2G 3G 4G FH
Orange  Oui  Oui  Non  Oui
Free  Non  Oui  Oui  Oui

Photos du site[modifier | modifier le code]

Sur tvignaud (consulté le 22 avril 2017).

Pylône Towercast[modifier | modifier le code]

Un pylône d'une hauteur de 27 mètres est situé à proximité du site TDF et diffuse 1 radio FM[5],[10]. Il appartient à Towercast[11].

Radio FM[modifier | modifier le code]

Fréquence Radio Catégorie Puissance Code RDS
(PS)
107.9 Rire et Chansons D 100 W _RIRE_&_

Mât RCF[modifier | modifier le code]

Sur le Mont Mimat se trouve également un mât diffusant RCF Lozère sur 97.9 FM avec une puissance de 200 W[12].

Photos du site[modifier | modifier le code]

Sur tvignaud (mât au second plan sur la photo de droite) (consulté le 22 avril 2017).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un siècle d'images mendoises, ville de Mende, 1974, photo 276
  2. a et b Laissez vous conter Mende & Lot en Gévaudan - Ses croix remarquables, guide édité par le pays d'art et d'histoire de Mende & Lot en Gévaudan, p.13
  3. Félix Buffière in Ce tant rude Gévaudan, Tome I, p.185
  4. (fr) [PDF] Journal de la ville de Mende janvier 2002
  5. a, b et c Situation géographique du site sur cartoradio.fr (consulté le 22 avril 2017).
  6. [PDF] Liste des anciens émetteurs de télévision français
  7. Emetteurs TNT dans la Lozère sur le forum de tvnt.net (consulté le 22 avril 2017).
  8. LCN : Logical Channel Number.
  9. Les radios de Mende sur annuaireradio.fr (consulté le 22 avril 2017).
  10. Photos du site sur annuaireradio.fr (consulté le 22 avril 2017).
  11. Filiale d'NRJ Group. Ce groupe est propriétaire de la radio émise depuis ce pylône. Ce dernier possède aussi 3 émetteurs TNT mais aucune information n'est disponible sur les multiplexes diffusés par le site Towercast.
  12. Code RDS (PS) : RCFLOZER.