Mont Edgecumbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mont Edgecumbe
Vue du mont Edgecumbe.
Vue du mont Edgecumbe.
Géographie
Altitude 3 210 m
Massif Archipel Alexandre
Coordonnées 57° 03′ 05″ nord, 135° 45′ 31″ ouest
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alaska
Borough Sitka
Ascension
Première 1805 par le capitaine Urey Lisianski
Voie la plus facile Mt. Edgecumbe Trail versant est
Géologie
Âge < 600 000 ans
Roches Andésite, andésite basaltique, basalte, rhyolite, dacite
Type Volcan de subduction
Activité Endormi
Dernière éruption 2220 av. J.-C. ± 100 ans
Code GVP 315040
Observatoire Observatoire volcanologique d'Alaska

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Mont Edgecumbe

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Mont Edgecumbe

Le mont Edgecumbe est un volcan en sommeil situé à l'extrémité sud de l'île Kruzof en Alaska. Le volcan est situé à environ 16 km à l'est de la faille de Queen Charlotte qui sépare la plaque nord-américaine de la plaque pacifique. C'est le point culminant du champ volcanique du mont Edgecumbe qui occupe 260 km2[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les Tlingits, qui considèrent la montagne comme sacrée, l'appellent L’ux, ce qui signifie « clignoter » ou « clignotant », peut-être parce qu'elle était en éruption lors de sa découverte par ce peuple[2].

Le 16 août 1775, l'explorateur espagnol Juan de la Bodega nomme la montagne San Jacinto en l'honneur de saint Jacinthe dont la fête est célébrée le 17 août[3].

Le capitaine James Cook passe à proximité de la montagne le 2 mai 1778 au cours de son troisième voyage et la nomme mont Edgecumbe, sans doute d'après une colline surplombant le port de Plymouth, en Angleterre, ou peut-être en l'honneur de George, comte de Edgcumbe[4]. L'explorateur George Vancouver adopte plus tard le nom choisi par Cook et c'est celui qui devient utilisé[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire humaine[modifier | modifier le code]

La première ascension a été réalisée en juillet 1805 par le capitaine Urey Lisianski de la Marine impériale russe[5]. Dans les années 1930 un sentier vers le sommet de la montagne est créé par le Civilian Conservation Corps dans le cadre du New Deal[6].

Histoire éruptive[modifier | modifier le code]

Canular[modifier | modifier le code]

Le 1er avril 1974, un farceur nommé Oliver « Porky » Bickar enflamme des centaines de vieux pneus dans le cratère[8]. La fumée noire s'échappant du cratère convainc les proches résidents de Sitka que le volcan est entré en éruption. Le canular est révélé peu après, les mots « poisson d'avril » ayant été peints à la bombe en lettres de quinze mètres de haut sur le volcan. Le Guardian rapporte que Bickar préparait le canular depuis quatre ans[9].

Ascension[modifier | modifier le code]

Le sentier du mont Edgecumbe présente une longueur d'onze kilomètres environ à travers la taïga et une fondrière de mousse puis, au-dessus de la limite des arbres à 600 mètres d'altitude environ, un paysage désertique fait de neige et de cendre volcanique rougeâtre. Des panneaux orientent les randonneurs vers le bord du cratère. Une cabane à trois pans construite par le Civilian Conservation Corps se trouve à plus de six kilomètres en amont du point de départ[6]. Le sentier peut être boueux et les cinq derniers kilomètres sont pentus ; des ours peuvent être présents[10]. Sa difficulté est classée comme modérée[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Edgecumbe Volcano » (consulté le 5 octobre 2016)
  2. (en) Alexis C. Bunten, So, How Long Have You Been Native?: Life As an Alaska Native Tour Guide, University of Nebraska Press, (lire en ligne), p. 89
  3. (en) Donald J. Orth, Dictionary of Alaska Place Names, Geological Survey, Professional Paper 567, Washington, United States Government Printing Office,
  4. Henry Wagner, The Cartography of the Northwest Coast of America to the Year 1800, Berkeley, University of California Press, , 385 p.
  5. a et b (en) « Alaskan Places named by Cook: Part 1 » (consulté le 5 octobre 2016)
  6. a b et c (en) « Mt. Edgecumbe Trail », sur http://www.alaska.org (consulté le 23 novembre 2016)
  7. (en) « Histoire éruptive », sur http://www.volcano.si.edu, Global Volcanism Program, Smithsonian Institution
  8. (en) « The Top 100 April Fool's Day Hoaxes of All Time » (consulté le 5 octobre 2016)
  9. (en) Tom Lamont, « The 10 best April fools », The Guardian, London,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Mount Edgecumbe Trail », sur http://www.sitkatrailworks.org/, Sitka Trail Works Inc (consulté le 10 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :