Mont Brouilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Brouilly
Vue de la face Ouest du mont Brouilly.
Vue de la face Ouest du mont Brouilly.
Géographie
Altitude 484 m
Massif Beaujolais (Massif central)
Coordonnées 46° 06′ 34″ nord, 4° 39′ 18″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Mont Brouilly

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mont Brouilly

Le mont Brouilly est un sommet arrondi du Beaujolais situé dans le département du Rhône. Il est coiffé d'une chapelle et son versant méridional est couvert de vignobles.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Brouilly viendrait du nom d'un lieutenant de l'armée romaine nommé Brulius, officier de César[réf. nécessaire], qui s'était installé dans la région.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La montagne est située en Beaujolais, sur le territoire des communes d'Odenas et Saint-Lager, dans le département du Rhône. Le panorama s'ouvre sur la vallée de la Saône, la Bresse et la Dombes.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le mont Brouilly est un sommet arrondi d'origine volcanique, détaché des chaînons voisins. Sa pierre bleue, très dure, est formée de cristaux de basalte, de silicate de fer et de magnésium.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle Notre-Dame-aux-Raisins.

Le mont est coiffé de la chapelle Notre-Dame aux Raisins qui fait l'objet d'un pèlerinage annuel, le 8 septembre. Elle fut construite pour protéger le vignoble après les grêles, les gelées et l'oïdium qui l'avaient ravagé entre 1850 et 1852. La première pierre fut posée en 1854 et l'inauguration eut lieu en 1857. L'autel présente l'inscription « À Marie contre l’oïdium » tandis que sur la façade est inscrit « À Marie protectrice du Beaujolais »[2].

Activités[modifier | modifier le code]

Viticulture[modifier | modifier le code]

Le mont doit sa célébrité moins à son altitude modeste (484 mètres) qu'aux vignes prestigieuses qui couvrent ses pentes depuis l'époque romaine. Il se dresse dans la partie la plus méridionale des monts du Beaujolais, au centre des vignobles de la côte-de-brouilly (sur ses flancs) et de Brouilly (à son pied).

Manifestation sportive[modifier | modifier le code]

La descente du mont Brouilly en VTT, épreuve technique de 1,6 km, fait partie des classiques de la discipline.

Le mont a notamment été grimpé par les coureurs cyclistes de Paris-Nice 2014. Lors du Paris-Nice 2016, la 3e étape qui devait aboutir au sommet du mont Brouilly a été annulée en raison d'importantes chutes de neige et de routes rendues glissantes[3]. Il a été à l'arrivée de la quatrième étape du Paris-Nice 2017, en contre-la-montre ; le vainqueur de cette étape est Julian Alaphilippe.

Littérature[modifier | modifier le code]

Le mont Brouilly est l'un des lieux les plus importants du livre Les Deux Étendards, de Lucien Rebatet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Almanach du Lyonnais - Beaujolais (année 2002)