Mont-d'Astarac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mont-d'Astarac
Mont-d'Astarac
L'église.
Blason de Mont-d'Astarac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Astarac-Gimone
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Gers
Maire
Mandat
Françoise Casale
2014-2020
Code postal 32140
Code commune 32280
Démographie
Population
municipale
104 hab. (2017 en augmentation de 2,97 % par rapport à 2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 19′ 45″ nord, 0° 34′ 08″ est
Altitude 349 m
Min. 234 m
Max. 386 m
Superficie 8,05 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Mont-d'Astarac
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Mont-d'Astarac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mont-d'Astarac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mont-d'Astarac

Mont-d'Astarac (Lo Mont d'Astarac en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Porte restaurée.
La porte de la face interne.
Peintures murales dans l'église.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Mont-d'Astarac est une commune de Gascogne, de l'Astarac et du Gers, située dans le sud-est du canton de Masseube. C'est une commune limitrophe avec les départements de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, arrosée par l'Arrats de devant. Elle est située au croisement des routes D 228 et D 40.

Situation de Mont-d'Astarac (cliquez sur la carte pour accéder à une grande carte avec la légende).

Au lieu-dit "Tuco", on trouve le point culminant du département du Gers à l'altitude de 386 m.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mont-d'Astarac[1]
Arrouède Cabas-Loumassès
(par un quadripoint)
Chélan Mont-d'Astarac[1] Manent-Montané
Sariac-Magnoac
(Hautes-Pyrénées)
Casterets
(Hautes-Pyrénées)
Lalanne-Arqué,
Boulogne-sur-Gesse
(Haute-Garonne),
Thermes-Magnoac
(Hautes-Pyrénées)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Mont-d'Astarac se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Mont d'Astarac remonte aux années 930 lorsque le village devint la première capitale de l'Astarac. En effet c'est sur le point culminant de la commune que se trouvait le château d'Arnaud Garcia qui s'y établit après avoir hérité le comté d'Astarac de son père le comte de Gascogne - Garcia Sanche dit le Courbé -

A la Révolution Mont-d'Astarac est un temps chef lieu de canton sous le nom de Montagnard.

Un long déclin s'amorce ensuite mais la découverte de peintures murales datant du XVe siècle en juin 1968 dans l'église (grâce à Jean-Michel Lassure) a conféré au village une certaine notoriété qui lui permet aujourd'hui de voir visiteurs et passionnés en quête authenticité s'intéresser à son patrimoine[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1984 mars 2001 Jean Louis Vignaux    
mars 2001 mars 2008 Daniel Larrieu    
mars 2008 En cours Françoise Casalé[4] PS Conseillère départementale

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6]. En 2017, la commune comptait 104 habitants[Note 1], en augmentation de 2,97 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
339247287216319314292300280
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
280266245231234254238217196
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
195175174186165173169157132
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
12210711210310210396107104
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mont-d'Astarac Blason Écartelé d'or et de gueules
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :