Mont-blanc (gâteau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la gastronomie
Cet article est une ébauche concernant la gastronomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mont Blanc (homonymie).
Mont-blanc aux marrons

Mont-blanc désigne, soit un gâteau d'origine française[1] à base de purée de marrons sucrée et de crème fouettée, soit un gâteau à la noix de coco d'origine caribéenne.

Le premier, dans sa version contemporaine, est formé d'une base de meringue, parfois remplacée par une base de gâteau comme une génoise, garnie de crème chantilly, recouverte d'une crème de marron passée au tamis pour former des vermicelles, le tout saupoudré éventuellement de sucre glace. Il s'agit le plus souvent d'un petit gâteau individuel. En Alsace, on l'appelle "torche aux marrons". En Suisse, ce dessert s'appelle "des vermicelles". Ce dessert est populaire en France, en Suisse, en Italie, en Chine, au Japon, en Hongrie et au nord de la Roumanie.

Le second est une génoise fourrée à la crème au coco et recouverte de noix de coco râpée, dont on peut faire plusieurs parts. Il est populaire en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et en France métropolitaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Mont-Blanc : ce grand classique gourmand de l'hiver », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 2 février 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :