Mont-aux-Sources

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont-aux-Sources
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 3 282 m, La Sentinelle
Massif Drakensberg
Longueur 55 km
Largeur 25 km
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau du Lesotho Lesotho
Géologie
Roches Roches volcaniques et détritiques

Le Mont-aux-Sources est une chaîne de montagnes d'Afrique australe, constituant l'un des plus importants massifs du Drakensberg. Il se situe principalement au Lesotho, mais s'étend également en Afrique du Sud, dans les provinces du KwaZulu-Natal et de l'État-Libre.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1836, des missionnaires français de passage dans la région découvrent la montagne, où de nombreux cours d'eau prennent leur source, et la nomment « Mont-aux-Sources ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Vue d'une partie de l'escarpement.

Le Mont-aux-Sources est un plateau basaltique qui s'étend à une altitude moyenne de 3 050 mètres. Plus haute encore que les nombreux escarpements qui dominent le massif s'élève une falaise à pic, la Sentinelle, dont le point culminant atteint 3 282 mètres d'altitude.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

De nombreux cours d'eau proviennent du massif, dont le principal, la Tugela, coule ensuite vers la côte du KwaZulu-Natal et l'océan Indien. À sept kilomètres de sa source, au sein du Royal National Nata Park, la rivière plonge de 947 mètres à travers une série de chutes, les Tugela Falls, la deuxième plus haute série de chutes d'eau au monde.

La Caledon, l'un des principaux affluents de l'Orange, prend également sa source dans la montagne, avant de couler vers l'ouest et de former la frontière entre le Lesotho et l'Afrique du Sud.

Enfin, une autre grande rivière est l'Elands, aussi appelée la Namahadi en amont de la région du Fika-Patso Dam. L'Elands, au cours impétueux, court vers le nord et se jette dans la Wilge, qui elle-même se jette dans le Vaal, le principal affluent de l'Orange, qui elle-même se jette sur la côte occidentale de l'Afrique du Sud, à la frontière avec la Namibie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]