Mont-Bertrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mont.
Mont-Bertrand
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Condé-sur-Noireau
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Maire délégué Monique Pigné
2014-2020
Code postal 14350
Code commune 14441
Démographie
Gentilé Mont-Bertonais
Population 238 hab. (2014)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 59″ nord, 0° 55′ 00″ ouest
Altitude Min. 102 m – Max. 247 m
Superficie 6,33 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Souleuvre-en-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Mont-Bertrand

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Mont-Bertrand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Mont-Bertrand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Mont-Bertrand

Mont-Bertrand, ou Montbertrand[1], est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Souleuvre-en-Bocage.

Elle est peuplée de 238 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Limitrophe du département de la Manche, le territoire est situé sur les hauteurs d'un synclinal au nord du Bocage virois. Son bourg est à 8,5 km au nord-ouest du Bény-Bocage, à 9 km au sud-ouest de Saint-Martin-des-Besaces, à 10 km au sud de Torigni-sur-Vire et à 17 km au nord de Vire[2].

Le territoire est longé au nord-ouest par la route départementale no 675 (ancienne route nationale 175) reliant Pont-Farcy au sud-ouest à Saint-Martin-des-Besaces au nord-est. L'ouest est bordé par la D 674 (ancienne route nationale 174, D 974 dans la Manche) joignant Vire au sud à Torigni-sur-Vire et Saint-Lô au nord-ouest et qui croise la D 675 en dehors du territoire, au lieu-dit le Poteau. L'est est bordé par la D 56 (D 186 dans la Manche) reliant Le Bény-Bocage au sud-est à Torigni-sur-Vire au nord-ouest et qui croise la D 675 au nord. Achevant l'encadrement routier du territoire au sud-est, la D 185 permet de rejoindre Campeaux et la D 674 au sud-ouest et La Ferrière-Harang à l'est. Le bourg est accessible par la D 185b qui le relie à la D 56 au nord et à la D 185 au sud-ouest. La commune est desservie par l'autoroute A84 dont la sortie no 40 est située sur la commune voisine de Guilberville.

Mont-Bertrand est dans le bassin de la Vire. Les eaux du territoire sont collectées par son affluent le ruisseau du Moulin qui la rejoint au sud à Campeaux, gonflé de ses quelques courts affluents dont le ruisseau de la Fontaine du Champ du Gué au nord-est.

La cote 240 mètres est atteinte en plusieurs endroits de la commune (Les Écasseries, Bel Air, Le Colombier) sans dépasser 247 mètres (Bel Air est néanmoins sur une pente atteignant 262 mètres à Guilberville). Le point le plus bas (102 m) correspond à la sortie du ruisseau du Moulin du territoire, au sud. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Mont-Bertrand[3]
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Guilberville
(comm. nouv. de Torigny-les-Villes, Manche)
Guilberville
(comm. nouv. de Torigny-les-Villes, Manche)
Saint-Martin-des-Besaces (comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage),
La Ferrière-Harang (comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Guilberville (comm. nouv. de Torigny-les-Villes, Manche),
Bures-les-Monts (comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Mont-Bertrand[3]  (comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage) La Ferrière-Harang
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Campeaux
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Campeaux
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Campeaux
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Montbertron et Monsberton au XIVe siècle[4]. Mont, utilisé dans beaucoup de toponymes, est justifié par le relief[5], Bertrand est une déformation du diminutif du patronyme Berthier, Berteron[4].

Le gentilé est Mont-Bertonais[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1100, le fief de Montbertrand appartient à Guillaume Picoth. Sous l'Ancien Régime, il fait partie du bailliage de Thorigny et dépend donc des seigneurs de Matignon[7].

Un chemin montais passe par Montbertrand. Venant de Caen, les pèlerins empruntaient le plus souvent l'axe Caen - Villers-Bocage - Villedieu[8] qui passait à l'époque un peu plus au sud que l'actuelle D 675, par le Champ Dimet[9].

Le , Mont-Bertrand intègre avec dix-neuf autres communes la commune de Souleuvre-en-Bocage[10] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Beaulieu, Le Bény-Bocage, Bures-les-Monts, Campeaux, Carville, Étouvy, La Ferrière-Harang, La Graverie, Malloué, Montamy, Mont-Bertrand, Montchauvet, Le Reculey, Saint-Denis-Maisoncelles, Sainte-Marie-Laumont, Saint-Martin-des-Besaces, Saint-Martin-Don, Saint-Ouen-des-Besaces, Saint-Pierre-Tarentaine et Le Tourneur deviennent des communes déléguées et Le Bény-Bocage est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2008 Lucien Le Camus SE  
mars 2008[11] mars 2014 Pierre Mulot SE Cadre EDF
mars 2014[12] décembre 2016 Monique Pigné SE Retraitée conseiller financier
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et deux adjoints. Lors de l'élection municipale 2014, une liste de onze femmes a été constituée ; neuf ont été élues[12]. Au premier trimestre 2015, la municipalité subit une série de démissions, provoquant de nouvelles élections[13]. Les conseillers restants intègrent le conseil municipal de Souleuvre-en-Bocage le jusqu'en 2020 et Monique Pigné devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 238 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Mont-Bertrand[14]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Mont-Bertrand a compté jusqu'à 611 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
544 562 611 553 536 504 492 460 451
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
432 426 423 415 406 409 387 363 340
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
332 326 330 296 329 324 270 307 285
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
249 209 192 141 175 204 226 243 238
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mont-Bertrand est l'orthographe retenue au Code officiel géographique. Les panneaux d'agglomération n'ont pas ce trait d'union. Le cadastre écrit également Montbertrand, et ce depuis 1815 (cadastre napoléonien).
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 71
  6. « Communauté de communes de Bény-Bocage - Mont-Bertrand » (consulté le 28 mars 2015)
  7. Le patrimoine des communes du Calvados, vol. 1, Paris, Flohic Éditions, (ISBN 2-84234-111-2), p. 195
  8. Vincent Juhel, Itinéraires des Pèlerins - Les Chemins des Ducs de Normandie, Vire, Association « Les Chemins du Mont-Saint-Michel », , p. 16
  9. Comparaison des cartes de Cassini et IGN sur Géoportail.
  10. « Recueil des actes administratifs du 4 décembre 2015 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté en 14 avril 2016 2016).
  11. « Le conseil a élu Pierre Mulot comme maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 mars 2015)
  12. a et b « Une femme prend la tête de la commune », sur Ouest-france.fr (consulté le 9 avril 2014)
  13. « Vie municipale à Mont-Bertrand. Démissions en bloc au conseil », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 mars 2015)
  14. Date du prochain recensement à Mont-Bertrand, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  17. « Bas-relief : Vierge à l'Enfant accompagnée de deux donateurs », notice no PM14000510, base Palissy, ministère français de la Culture
  18. « Ouest-france.fr - Trente marcheurs à la découverte de la motte féodale - Montbertrand » (consulté le 27 octobre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :