Monsieur et Madame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monsieur et Madame est un groupe composé de deux artistes belges, Laurence Bibot et Marka, un duo pop rock electro[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après une tournée internationale à New York, en Chine et au Japon en 2006-2007[3], ils passent sur la grande scène des Francofolies de Spa en [4] avec leur Summer Band et les « filles » du bar à spectacles transformistes « Chez Maman ». Ils réitèrent ce show, notamment au Brussels Summer Festival ou encore lors de la projection du film Travestis de Laurence Bibot.

En 2007, ils sortent l'album homonyme sur lequel se retrouvent, entre autres, les titres Monsieur Madame, Poulette, Formidable ou encore ISSho ni nalô itsumademo, version japonaise d'Accouplés[5],[6].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En couple à la ville comme à la scène, ils sont les parents d'Angèle et de Roméo Elvis[7],[8],[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.laurencebibot.be/fr/biographie.html
  2. Laurence Bibot, Madame Bibot, , 95 p. (ISBN 978-2-87415-482-9, lire en ligne), p. 16.
  3. « Biographie », sur www.marka.be (consulté le 28 janvier 2019)
  4. « Edition 2008 - Les Francofolies de Spa - Du 19 au 22 juillet 2018 », sur www.lesfrancos.be (consulté le 28 janvier 2019)
  5. DH.be, « Monsieur et Madame ont un... disque ! », sur www.dhnet.be (consulté le 28 janvier 2019)
  6. « Musique – Laurence Bibot et Marka s’offrent un album ensemble : Monsieur, Madame et Poulette », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  7. « StoryMatch : Dans le téléphone d’Angèle, chanteuse au second degré et petite sœur de Roméo Elvis », sur parismatch.be, (consulté le 29 juin 2020).
  8. Stéphane Gobbo, « Roméo Elvis: «Le rap, c’est le nouveau rock» », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juin 2020).
  9. Henri Margueritte, « Roméo Elvis nous explique la différence entre le rap belge, le rap français et nos frites », sur Le HuffPost, Le Huffington Post, (consulté le 29 juin 2020).