Monoswezi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monoswezi
Description de l'image 20141206-Penang_Island_Jazz_Festival_-_Bay_view_Beach_Resort2451_(16000430222).jpg.
Informations générales
Pays d'origine Mozambique, Norvège, Suède, Zimbabwe
Genre musical alternative
Instruments Mbira
Labels Parallell, Riverboat Records
Influences jazz
Site officiel monoswezi.com
Composition du groupe
Membres Hope Masike, Calu Tsemane, Hallvard Godal, Putte johander, Erik Nylander

Monoswezi est un collectif de musiciens originaires du Mozambique, de la Norvège, de la Suède et du Zimbabwe qui fait de la musique africaine basée notamment sur de la musique traditionnelle du Zimbabwe et du Mozambique, mêlée de jazz et de musique occidentale moderne.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ? (mars 2017)

Rob Caldwell propose une étymologie pour « Monoswezi » : en grec, « μόνο » (mono) signifie « one » (unique) et en dialecte d'Afrique du Sud[pas clair] « swezi » signifie « world » (monde)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Monoswezi est un collectif de cinq artistes qui comprend Nqoblie Khoza (voix, mbira, marimba, batterie) du Zimbabwe, Xavier "Samito" Tembe (percussions, voix) du Mozambique, Hallvard Godal (saxophone, clarinette) de Norvège, Putte Johander (basse) de Suède et Erik Nylander (batterie, percussions) de Suède. Le nom du collectif viens de cette mixité de nationalités[2] ; Mozambique, Norway, Sweden, Zimbabwe[2].

En 2010, le collectif sort son premier album Monoswezi sur le label Parallell[Note 1],[3] avec Xavier Tembe, Nqobile Khoza, Hallvard Godal, Putte johander et Erik Nylander[4]. Monoswezi change de label en 2013 et sort The Village[5] chez Riverboat Records avec Hope Masike, Calu Tsemane, Hallvard Godal, Putte johander et Erik Nylander[4] ; le groupe fait l'objet d'un passage sur CNN[6]. En 2015, sort l'album Monoswezi Yanga, avec Hope Masike, Calu Tsemane, Hallvard Godal, Putte Johander et Erik Nylander[4]. Le 28 juillet 2017 sort leur dernier album A Je avec la participation d'un musicien malien de N'goni, Sidiki Camara et de Kim Johannesen, qui joue du banjo.

Représentations[modifier | modifier le code]

Le groupe est en représentation en 2013 au Oslo World Music Festival (en)[7] et à Kesselhaus (de)[8], en 2015 au Latitude Festival[9],[10], en 2016 au Budapest Ritmo[11] et en 2017 au Udaipur World Music Festival[12],[13].

Formation[modifier | modifier le code]

Également avec

Style[modifier | modifier le code]

Mbira

Le style musical du groupe, assez proche du jazz, est au croisement des cultures scandinaves et africaines[14], avec notamment la présence du mbira (piano à doigts traditionnel du Zimbabwe).

The Village possède une ambiance de jazz scandinave minimaliste[15].

Processus de création[modifier | modifier le code]

Le groupe travaille en partie à distance pour leurs réalisations[16]. En Suède d'abord, dans le studio de Putte Johander situé dans les îles Koster, puis au Zimbabwe[17].

Discographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Parallell est un label scandinave fondé par Hallvard Godal, Putte Johander et Steinar Nickelsen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « The moniker denotes the origins of their members: MOzambique, NOrway, SWEden, and ZImbabwe. In addition, the word "mono" in Greek means "one", while "swezi" translates to "world" in a native South African language. »Caldwell 2015.
  2. a et b « The name Monoswezi is an amalgam of the four nationalities represented in their line-up – Mozambique (Mo), Norway (No), Sweden (Swe), Zimbabwe (Zi) – and the influence from each culture is audible. »Kleber 2015.
  3. (en) « Contact », sur parallell.eu (consulté le 8 mars 2017).
  4. a, b et c (en) « hallvard godal », sur www.hallvardgodal.com (consulté le 7 avril 2017)
  5. (en) Neil Spencer, « Monoswezi: The Village – review », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  6. (en) « Band blends African, Scandinavian music - CNN Video » [vidéo], sur CNN, (consulté le 30 mars 2016) : « The band Monoswezi has a unique sound, blending traditional songs from Zimbabwe with Scandinavian jazz. »
  7. (en) Bongani Kona, « Video: Monoswezi 'Ndinewe/Xtimela' + 'Hondo' », sur Okayafrica., (consulté le 30 mars 2016)
  8. « Monoswezi | music and migration », sur www.music-and-migration.de, (consulté le 30 mars 2016)
  9. (en) John Cole, « Monoswezi », Photographies réalisées lors d'une représentation sur la scène Lavish Lounge (Late Junction) du festival Latitude, sur BBC (consulté le 30 mars 2016)
  10. hroberts, « BBC Radio 3's Late Junction at Latitude Festival », sur Latitude Festival (consulté le 30 mars 2016)
  11. (en) « Budapest beats to Ritmo world music festival », sur euronews, (consulté le 6 avril 2017)
  12. (en) Ranjan Crasta, « In pictures: Udaipur World Music Festival opens with 3 energetic bands », sur catchnews.com,
  13. (en) « Udaipur World Music Festival 2017 || Official Website », sur www.udaipurworldmusicfestival.com (consulté le 6 avril 2017)
  14. « [The] Scandanavian/African group Monoswezi […] sets the mbira in a context that, while I'd hesitate to call it strictly "jazz", certainly contains elements of jazz. »Caldwell 2015.
  15. (en) « Album review: Monoswezi, The Village (World Music Network) », sur independent.co.uk, (consulté le 5 avril 2017)
  16. (en) Chris Nickson, « MONOSWEZI: Monoswezi Yanga », sur Sing Out, (consulté le 6 mars 2017) : « The music [is] hybrid, its feet in Africa, its head in Northern Europe […] The five-piece works well together, even if much of the recording was done while the players were at a distance. ».
  17. « The band laid down the basic tracks in Johander's home studio on Sweden's remote Koster Islands, where they were then mixed. Masike then provided feedback from her homebase in Zimbabwe. »Caldwell 2015.
  18. Kleber 2013.
  19. Kleber 2015.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]