Monolithe de Sardières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monolithe de Sardières
Sommet du monolithe derrière mélèzes et pins à crochets.
Sommet du monolithe derrière mélèzes et pins à crochets.
Localisation
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie
Commune Sollières-Sardières
Aire protégée Parc national de la Vanoise
Coordonnées géographiques 45° 14′ 52″ N, 6° 46′ 06″ E
Caractéristiques
Nature de la roche Cargneule
Origine Érosion
Hauteur 93 m
Altitude 1670 m

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Monolithe de Sardières

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Monolithe de Sardières
Le monolithe dans sa quasi-totalité.

Le monolithe de Sardières est une aiguille de cargneule située en France sur la commune de Sollières-Sardières, dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

C'est en ce lieu situé au pied du massif de la Vanoise en Haute-Maurienne que la cérémonie d'ouverture du parc national de la Vanoise s'est déroulée le 26 juin 1965[1].

Le monolithe s'élève sur une hauteur de 93 mètres dans une forêt de résineux classée comme site Natura 2000.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Le monolithe de Sardières est situé sur la commune de Sollières-Sardières[2] à 1 670 mètres d'altitude, dans le parc national de la Vanoise[2]. Il surplombe la vallée de la Haute-Maurienne sur son versant nord et fait face au massif du Mont-Cenis et la chaîne frontalière d'Ambin. Seule sa cime est visible malgré sa hauteur car cerné par une épaisse forêt de hauts résineux. Cette forêt est par ailleurs classée Natura 2000[3] pour ses essences de mélèzes, pins à crochets, et pins cembros ainsi que pour sa flore rare telle la bruyère des neiges s'épanouissant à ses pieds.

Description[modifier | modifier le code]

Le monolithe est composé de cargneule s'élevant sur 93 mètres[4] au-dessus du sol sur un axe vertical relativement droit. Ces roches calcaires dolomitiques, compactes et dures, ont ainsi résisté à l'érosion subie par le site et ont été peu à peu débarrassées des roches moins résistantes qui l'entouraient.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le site du monolithe, en accès libre, est un important site touristique. Il est accessible par la route au départ d'Aussois et de Sardières et par des sentiers de randonnée. Deux circuits font le tour du roc, bordés de tables de lecture sur la faune et la flore environnante. Le monolithe est également prisé des amateurs d'escalade, pouvant compter sur la présence d'équipements récents (broches scellées) pour s'aider dans leur ascension[5] sur sa face sud comprenant deux voies principales : « la Classique Paquier » et « le Dieu des Elfes ». Sa première ascension fut réalisée par Michel Paquier en 1957[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]