Mono-basket

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le mono-basket est la pratique du basket-ball à monocycle. Âgé de plus de 25 ans, ce sport compte des pratiquants dans de nombreux pays, qui se rencontrent dans des compétitions nationales ainsi qu’aux Unicon, les championnats du monde de monocycle.

Historique[modifier | modifier le code]

Charles King fut probablement l'un des pionniers de cette activité. Fasciné par le monocycle depuis son enfance, M. Jerry King en acheta un pour son fils. Rapidement, les enfants du quartier apprennent eux aussi à en faire, et M. Jerry King leur achète à chacun un monocycle. Pour la fête d'anniversaire des 12 ans de Charlie, sur un terrain de jeu du Bronx, quelqu’un attrape un ballon de basket-ball et donne une grande idée à Jerry King. Très vite il forme un groupe de monocyclistes joueurs de basket-ball, la ‘’’King Charles Troupe’’’, qui voyagent partout dans le monde et font leurs propres spectacles dans de nombreux cirques autour du monde. Notamment au Ringling Bros. Circus, dans les années 1970[1].

Il est difficile de situer exactement l’apparition du mono-basket, cependant, ce sport a fait partie des UNICON depuis leur première édition, en 1984.

Matériel[modifier | modifier le code]

La taille de roue favorite pour le monobasket est le 24 pouces, car elle permet d’allier vitesse et maniabilité. Il est officiellement interdit d’avoir une roue plus grande en compétition. L’utilisation d’une roue plus petite est autorisé, mais n’est pas conseillée puisqu’elle ne permet pas une aussi bonne pointe de vitesse. Certain le privilégie tout de même pour sa maniabilité.

La plupart des joueurs de basket-ball utilisent des manivelles courtes (114 ou 125 mm) afin d’avoir la plus haute vitesse de pointe possible.

L’utilisation de pédales plastiques est obligatoire, d’une part pour ne pas abîmer les terrains de jeu (souvent en parquet) d’autre part pour éviter de blesser d’autres joueurs, lors d’une chute par exemple. Pour les mêmes raisons de sécurité, les joueurs ne doivent pas porter de montre ou bijoux solides à leurs poignets.

Règles[modifier | modifier le code]

Dans les compétitions de la Fédération internationale de monocycle (International Unicycling Federation : IUF), le mono-basket se pratique selon les règles du basket-ball, avec quelques petits changements. Voici une liste d’exceptions et de variations qui adaptent le basket-ball à pied au basket-ball à monocycle. Les règles internationales du basket-ball auxquelles s’ajoutent ces exceptions forment les règles utilisées pour les Unicon[2].

Joueur Hors-jeu[modifier | modifier le code]

Un joueur n’étant pas sur son monocycle est considéré hors-jeu.

Remise en jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur qui fait la remise en jeu peut être sur son monocycle.

Dribble[modifier | modifier le code]

  • Un joueur qui cesse de dribbler peut, s’il est immobile, tourner ou rester sur place, garder la balle 5 secondes dans les mains avant de la lancer.
  • Un joueur qui reçoit la balle en mouvement peut faire 3 demi-tours de roue avant de dribbler ou de lancer le ballon.
  • Un joueur qui intercepte le ballon à l’arrêt (en sur place, en tournant, ou en équilibre), peut garder le ballon 5 secondes avant de dribbler et avancer.
  • Un joueur ne doit pas faire un second dribble s’il a arrêté la balle après un dribble, à moins que le ballon, alors hors de contrôle du joueur, ait touché un autre joueur, le panier ou le plateau de l’adverse, ou qu’il n’ai été écarté du joueur par un adversaire.

Contact du ballon avec un monocycle[modifier | modifier le code]

Le contact du ballon avec un monocycle à terre est une faute. Si le ballon entre en contact avec un monocycle en action, le jeu continue.

Règle des 3 secondes[modifier | modifier le code]

La règle des 3 secondes (empêchant un attaquant de rester plus de 3 secondes dans la raquette adverse), passe ici à 4 secondes.

Championnats et rencontres[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreux championnats de monocycle nationaux, incluant un tournoi de mono-basket (par exemple la CFM, en France) ainsi qu’une compétition internationale, les Unicon (Championnat du Monde) et les ECU (championnat d'Europe) comportant elles aussi un tournoi de mono-basket. Quasiment toujours vainqueurs, l’équipe porto-ricaine des ‘’’Puerto Rico All Stars’’’ part souvent favorite, mais ils ont concédé le titre de champion du monde à l'équipe de Québec en 1994. Pour la première édition en 1984, l’équipe ne comptait que 3 personnes, et elle n’était pas non plus représentée en 2010 et en 2012, laissant leur trophée par 2 fois à l’équipe lyonnaise des Woom.

En France, depuis 2010, une ligue (Ligue de Mono Basket - LMB) a été créée autour de l'organisation de tournois réguliers[3].

Palmarès des Unicon[modifier | modifier le code]

Unicon I1984 Syracuse, New York (États-Unis)
Vainqueurs : Coneheads


Unicon II1986 Uniondale, new York (États-Unis)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars


Unicon III1987 Tokyo (Japon)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars


Unicon IV1988 Aquadilla (Porto Rico)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars


Unicon V1991 Hull, Québec (Canada)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars


Unicon VI1992 Québec, Québec (Canada)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars (face à l'équipe locale québécoise)


Unicon VII1994 Minneapolis, Minnesota (États-Unis)
Vainqueurs : Équipe québécoise

Les joueurs étaient: Guillaume St-Pierre (Défense) Normand Beaumont (Avant centre) Éric et Denis


Unicon VIII1996 Guildford (Royaume-Uni)
Vainqueurs : Semcycle Team (face aux Casses rayons)


Unicon IX1998 Bottrop (Allemagne)
Vainqueurs : Semcycle Team


Unicon X2000 Pekin (Chine)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars (face à la Semcycle Team)


Unicon XI2002 North Bend, Washington (États-Unis)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars (face à la Semcycle Team)


Unicon XII2004 Tokyo (Japon)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars


Unicon XIII2006 Lagenthal (Suisse)
Vainqueurs : Swiss Power Team (face aux Puerto Rico All Stars)


Unicon XIV2008 Copenhague (Danemark)
Vainqueurs : Puerto Rico All Stars (face aux Woom)


Unicon XV2010 Wellington (Nouvelle-Zélande)
Vainqueurs : Woom, équipe de Lyon (face à Berkeley Revolution)


Unicon XVI2012 Brixen (Italie)
Vainqueurs : Woom, équipe de Lyon (face à l'AOC carré)


Unicon XVII2014 Montreal (Canada)

Vainqueurs : Woom, équipe de Lyon (face aux Cycl'ass)


Unicon XVIII2016 San Sebastian (Espagne)
Vainqueurs : Woom, équipe de Lyon (face au SLO Ballerz)


Unicon XIX2018 Séoul (Corée Du Sud)

Vainqueurs : Woom, équipe de Lyon (face aux Cycl'ass)

Palmarès Ligue de Mono-basket Française (LMB)[modifier | modifier le code]

LMB 2013-2014

Vainqueurs : Woom Noir (Lyon)
Deuxième : AOC Rond (Nantes/Bordeaux/Orléans)
Troisième : Cycl'Ass (Genève/Cluses)

LMB 2014-2015

Vainqueurs : Woom Noir (Lyon)
Deuxième : AOC Rond (Nantes/Bordeaux/Orléans)
Troisième : Anim'A Fond (Ingré)

LMB 2015-2016

Vainqueurs : BAM (Saint Brevin)
Deuxième : Anim'A Fond (Ingré)
Troisième : Woom (Lyon)

LMB 2016-2017

Vainqueurs : Woom (Lyon)
Deuxième : Anim'A Fond (Ingré)
Troisième : Cycl'Ass (Genève/Cluses)

LMB 2017-2018

Vainqueurs : Woom (Lyon)
Deuxième : Cycl'Ass (Genève/Cluses)
Troisième : Wheel Frites (Louvain-La-Neuve)

LMB 2018-2019

Vainqueurs : Woom (Lyon)
Deuxièmes: Cycl'Ass (Genève/Cluses)
Troisième : Anim'A Fond (Ingré)

Références[modifier | modifier le code]