Monk's Mound

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le tumulus des Moines ou Monk's Mound.
Les deux terrasses du tumulus.
Autre vue du tumulus.

Monk's Mound (en français Tumulus du Moine), est le plus grand tumulus situé au Nord de la région mésoamérique. Ce tertre fut édifié au cœur du foyer de peuplement amérindien de la région de Cahokia. Ce monument est classé au patrimoine mondial par l'UNESCO par l'intermédiaire du site de Cahokia.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le territoire de Cahokia s'étendait dans le sud-Ouest de l'État de l'Illinois, près de la ville de Saint-Louis et dans l'État voisin du Missouri. Ce territoire comptait au XIIe siècle quelque 15 000[1] à 30 000 habitants[2].

Le site des Cahokia Mounds, à environ 13 km à l'est de Saint-Louis dans l'Illinois, représente le plus grand foyer de peuplement précolombien au nord du Mexique. Il a été occupé essentiellement pendant la civilisation du Mississippi (800-1400), période où il couvrait 1 600 hectares et comptait 120 tumulus et/ou temples[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le tumulus est situé près de la ville de Collinsville dans l'Illinois. Le tertre mesure 30 mètres de haut, 291 mètres de long et 236 mètres de large. Ce monument pyramidal a la même taille à sa base que la grande pyramide de Khéops en Égypte et est plus large que la pyramide du Soleil de Teotihuacan au Mexique. Il se trouvait sur une place centrale de 25 hectares.

Contrairement aux pyramides égyptiennes, ce tumulus en terre à quatre niveaux se termine par une terrasse à son sommet. Avec le temps, le tertre, construit en terre et en argile, a accumulé des quantités d'eau de pluie qui ont finalement affaissé une partie du sommet du monument. Aujourd'hui, la moitié ouest du plateau sommital est nettement inférieur à celui vers l'Est.

Le tumulus fut édifié au Xe siècle aux alentours des années 900/950 pendant la civilisation du Mississippi. Les fouilles archéologiques ont montré que le monticule était plus petit à l'origine et qu'il fut surélevé au cours du XIIe siècle.

Au XIVe siècle, l'extrémité ouest du tertre s'effondra en raison de l'édification de bâtiments en bois érigés sur la terrasse Sud. Vers 1300, la société urbaine de Cahokia était en sérieux déclin. Lorsque le côté oriental de la butte commença à subir de graves effondrements, le tumulus ne fut pas réparé.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

En 1735, des missionnaires français édifièrent une chapelle au sommet du tumulus. Des Amérindiens de la Nation des Illinois s'installèrent près du Monk's Mound et de la rivière L'Abbé Mission. En 1752, des rivalités avec d'autres tribus amérindiennes, forcèrent les Illinois à quitter les lieux. Durant la Guerre d'indépendance, les trappeurs parcourant la Louisiane française édifièrent un poste de traite appelé "La Cantine". Au début du XIXe siècle, après la vente de la Louisiane aux États-Unis, des Franco-louisianais propriétaires des lieux, firent don du tumulus aux moines trappistes. Ces derniers s'installèrent au sommet du tumulus et créèrent un potager sur la terrasse inférieure.

En 1813, l'avocat et écrivain Henry Marie Brackenridge, membre du congrès, visita la région et constata la présence des moines sur le monument, qu'il nomma Monk's Mound ou Tumulus du moine.

En 1831, Amos Hill acheta la parcelle aux moines et édifia une maison au sommet, puis creusa un puits sur la terrasse qui révéla des ossements humains.

En 1864, Thomas Ramey achète la parcelle à son tour et organise les premières véritables fouilles archéologiques.

En 1880, la recherche historique permet de situer le tumulus au sein d'autres tumulus de la région de Cahokia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation de C. C. Mann, 1491. Nouvelles révélations …, 2007, p.290
  2. Havard Gilles, Vidal Cécile, Histoire de l'Amérique française, Flammarion, 2003, p.201.
  3. C. C. Mann, 1491. Nouvelles révélations …, 2007, p.290

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]