Monique Tello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monique Tello
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(62 ans)
Oran
Nationalité
française
Activité
peinture, gravure
Formation
Beaux-arts de Poitiers et d'Angoulême
Influencée par

Monique Tello est une peintre et graveure française née à Oran le .

Elle vit et travaille à Poitiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Monique Tello s’installe à Poitiers lorsqu'elle est adolescente. Elle suit les cours des beaux-arts de Poitiers et d’Angoulême et enseigne à l’école des beaux-arts de Poitiers à partir de 1981[1].

Sa première exposition a lieu à Ibos-Tarbes, au Parvis.

En 1981, elle rencontre Jean-Pierre Pincemin, qui l’encourage à peindre. Formée par le mouvement Supports/Surfaces, proche de l’action painting, et de l’écriture automatique comme pratique du dessin, elle s’en distingue par la liberté du geste et le va-et-vient entre la méthode et le hasard. D'après elle, « la peinture se regarde et la peinture se pense aussi. »[2]

En 1986, Jean-Pierre Pincemin lui présente son éditeur de gravures, l'atelier Pasnic. À partir de là, Monique Tello travaille en parallèle la peinture, le dessin et la gravure. Elle réalise des gravures au carborundum, à la pointe sèche, avec collages, pochoirs et crée un système très personnel entre l’action directe et la notion de forme.

Monique Tello et Jean-Pierre Pincemin exposent ensemble au Confort Moderne à Poitiers en 1987[3], qui lui consacre en 1990 une exposition personnelle ainsi que le Carré Saint-Vincent, centre d’art contemporain, à Orléans.

En 1994, elle est accueillie en résidence en République tchèque. En 1998, ses œuvres sont incluses dans les collections publiques, elle expose successivement dans de nombreux musées et lieux institutionnels, ainsi que dans des salons d’art contemporain et galeries[4].

Ses dernières expositions[5] sont en 2009, 2011 et 2016[6] à la galerie Univer, en 2010 aux musées de Vendôme[7] et, en 2012, au musée Sainte-Croix de Poitiers[8],[9].

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Galerie Univer / Colette Colla[10], Paris
  • 2016 : Galerie Univer / Colette Colla, Paris
  • 2012-2013 : « Chemins Primitifs », musée Sainte-Croix[8], Poitiers
  • 2011 : Galerie Univer / Colette Colla, Paris
  • 2010 : Musée de Vendôme[7]
  • 2009 : Galerie Univer / Colette Colla, Paris
  • 2008 : Galerie Herzog, Paris
  • 2007 : Centre d’art de Montrelais
  • 2006 : Le Carré Saint-Vincent, centre d’arts contemporains, Orléans
  • 2005 :
    • Cloître des Dames Blanches, La Rochelle
    • Galerie Louise-Michel, Poitiers
    • Chapelle Saint-Jacques, Vendôme
  • 2004 :
  • 2000 :
  • 1998 : Espace Malraux, Chambéry
  • 1997 : Entrepôt Galerie du Confort Moderne, Poitiers[3]
  • 1996 : Espace Martiningo, Chambéry
  • 1995 : Galerie Cornette-Pajarin, Paris
  • 1994 : Galerie Aspekt, Brno (République tchèque)
  • 1993 : Galerie Lucette Herzog, Paris
  • 1992 :
    • Le Théâtre scène nationale-musée Sainte-Croix, Poitiers
    • École municipale d’arts plastiques, Châtellerault
  • 1991 :
    • Galerie Pasnic, salon « Découverte », Grand Palais, Paris
    • Galerie Lise et Henri De Menthon, Paris
  • 1990 :
    • Galerie du CAC, Carré Saint-Vincent, Orléans
    • Galerie Abélard, Sens
    • Galerie du Confort Moderne, Poitiers
  • 1989 : Galerie Pasnic, Paris
  • 1986 : École d’arts plastiques, Châtellerault

Livres d'artiste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Atelier Peinture adultes Beaux Arts », sur centre de Beaulieu, Plaquette Beaux Arts Poitiers, p.14,
  2. « Monique Tello », sur chateaudesmarres.com
  3. a et b Monique Tello et Jean Pierre Pincemin au Confort Moderne.
  4. Artistes d'aujourd'hui et de demain de la région Poitou-Charentes: exposition du 15 septembre au 30 octobre 1998 à Chauvigny au Château d'Harcourt et à l'espace "Bains Douches", France,
  5. « Historique d'exposition », sur wordpress
  6. « Dossier de presse de l'exposition "Monique Tello" du 18 mars au 2 juillet 2016 », sur Galerie Univer,
  7. a et b Ministère de la culture et de la communication, communiqué de presse.
  8. a et b « Sur les chemins primitifs de Monique Tello », La Nouvelle République du Centre-Ouest.
  9. Anne Benéteau, commissaire de l’exposition et directrice des musées de Poitiers, « Dossier de presse d'art contemporain: Monique Tello, Chemins primitifs peintures, gravures et dessins (2011-2012) musée Sainte-Croix, Poitiers du 14 décembre 2012 au 17 mars 2013 », Dossier de presse,‎ (lire en ligne).
  10. Voir sur galerieuniver.com.
  11. Notice bibliographique du catalogue général de la BnF.
  12. Notice bibliographique du catalogue général de la BnF.
  13. Notice bibliographique du catalogue général de la BnF.
  14. Notice bibliographique du catalogue général de la BnF.
  15. « Notice bibliographique », sur catalogue général de la BnF

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nouvelles de l'estampe, article sur ses gravures (imprimées et éditées par l’atelier Pasnic) par Ludovic Chevallet, n° 193,
  • Monique Tello, obstinément peindre par Antoine Émaz, éditions Le Temps qu’il fait, 2005
  • Revue L’Atelier contemporain n° 1, « Pourquoi écrivez-vous sur l’art ? », avec un dossier sur Monique Tello, été 2013, 256 p. (ISBN 979-1-092444-00-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]