Monique Sené

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monique Sené
Congressos. Seminários. Palestras (22538143571).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
Nom de naissance
Monique Berthe Ghislaine MoirezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Monique Sené, née le , est une physicienne nucléaire, directrice de recherches honoraire au CNRS, et cofondatrice du Groupement des scientifiques pour l'information sur l'énergie nucléaire (GSIEN).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait une carrière au CERN de 1960 à 1997[1], et participe à la fondation, le , du GSIEN, dont elle est la présidente.

Depuis 2008, elle est membre du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire[2],[3] où elle représente l'association nationale des commissions locales d'informations sur les activités nucléaires (ANCCLI)[4], dont elle est membre du comité scientifique[5].

Décorations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Manac’h, « La France peut-elle sortir du nucléaire ? », sur Ouest-France, (consulté le 16 avril 2018).
  2. Membres du Haut comité [1].
  3. Décret de nomination du HCTISN, 24 février 2015, Journal officiel [2]
  4. CV institutionnel sur le site du HCTISN [3].
  5. Comité Scientifique de l’ANCCLI [4].
  6. Décret du 3 avril 2015 portant promotion et nomination
  7. Communiqué à l'AFP du GSIEN, 5 octobre 1998 [5]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]