Monique Rabin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rabin (homonymie).
Monique Rabin
Image illustrative de l'article Monique Rabin
Fonctions
Députée de la 9e circonscription de la Loire-Atlantique

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe législature
Groupe politique SRC puis SER
Prédécesseur Philippe Boënnec
Successeur Yannick Haury
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Laval (Mayenne)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste

Monique Rabin est une femme politique française, née le à Laval (Mayenne), et députée de la Loire-Atlantique pour le Parti socialiste depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Parti socialiste (PS), elle fut vice-présidente du conseil régional des Pays de la Loire de 2004 à 2012[1].

À partir de 2004 et jusqu'en 2014, elle fut maire de la commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, en Loire-Atlantique). Son élection a donné lieu à un épisode politico-médiatique unique dans le Pays de Retz : Monique Rabin a été élue Maire de Saint Philbert de Grand Lieu en mars 2008 avec seulement deux voix d'avance sur le maire sortant Yvonnick Gilet (DVD-UMP) qui n'a pas demandé le recomptage des voix. Un recours en annulation a pourtant été immédiatement déposé par Yvonnick Gilet et ses colistiers auprès du tribunal administratif de Nantes. Sur l'ensemble des griefs déposés par M. Gilet, neuf ont été rejetés par le commissaire du Gouvernement. Le seul point qui pouvait conduire à l'annulation du scrutin du 9 mars portait sur des anomalies dans la prise en compte des bulletins blancs ou nuls sur les procès verbaux. Erreurs relevées notamment dans le bureau de vote n°5, présidé par un colistier de M. Gilet. La gestion de ce bureau de vote ayant été qualifiée de « catastrophique » par le tribunal. Paradoxe de cette affaire, que n'a pas manqué de souligner le commissaire du Gouvernement : « Si ce recours déposé par M. Gilet aboutit à l'annulation de l'élection, ce sera à cause d'erreurs dont ses adjoints et/ou colistiers sont, semble-t-il, à l'origine en tant que présidents ou assesseurs des bureaux de vote ». Les élections du 9 mars 2008 ont donc été annulées par décision du tribunal administratif en raison d'erreurs d'émargements concernant les bulletins nuls. Les nouvelles élections qui se sont déroulées le 29 juin 2008 ont vu la victoire de la liste conduite par Monique Rabin (59,23 %, soit 2 311 voix) face à celle de Yvonnick Gilet (40,77 %, soit 1 591 voix)[2].

Monique Rabin est élue pour la première fois à l’Assemblée nationale le 17 juin 2012 dans la 9e circonscription de la Loire-Atlantique, où elle succède à Philippe Boënnec (député sortant UMP) en le battant avec 53,26 % des voix.

En mars 2014, Monique Rabin, candidate à sa succession à la mairie de Saint Philbert de Grand Lieu, est battue par Stéphan Beaugé, conseiller municipal UMP depuis 2001 et ancien colistier d'Yvonnick Gilet en 2008[réf. souhaitée].

Membre de la Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire de l'Assemblée nationale, elle y rend notamment en septembre 2015 un rapport sur les chambres consulaires, leurs missions et leurs financements avec Catherine Vautrin, députée Les Républicains [3].

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Passés[modifier | modifier le code]

En cours[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]