Monique Papon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Papon.

Monique Papon
Illustration.
Fonctions
Députée
1986 - 1997
Sénatrice
2001 - 2011
Gouvernement Ve République
Groupe politique UDF (1986-1997)
UC (2001-2002)
UMP (depuis 2002)
Biographie
Nom de naissance Monique Cloquet
Date de naissance
Lieu de naissance Gentilly (Val-de-Marne)
Date de décès (à 83 ans)
Résidence Loire-Atlantique

Monique Papon, née Cloquet[1] le à Gentilly (Val-de-Marne) et morte le [2], est une femme politique française, députée de la Loire-Atlantique de 1986 à 1997 et sénatrice de 2001 à 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monique Cloquet est la fille d'un employé dans une société de bourse[3]. Elle fait ses études à la Sorbonne et à l'Institut catholique de Paris, période au cours de laquelle elle milite à la Jeunesse étudiante chrétienne et à Pax Christi[3]. C'est à Pax Christi qu'elle rencontre son futur époux, alors étudiant en médecine[3].

Professeur d'histoire dans des établissements catholiques de Nantes[3], elle est adjointe au maire de la ville dans la municipalité Michel Chauty de 1983 à 1989[4], elle est élue députée le 16 mars 1986, au scrutin proportionnel. En 1988 et 1993, elle est réélue dans la 1re circonscription de la Loire-Atlantique[5]. Le 1er juin 1997, elle recueille 49,5 % des voix, et est battue de 458 voix au second tour par le candidat socialiste, Patrick Rimbert[6]. Membre du bureau politique de l'UDF depuis novembre 1995[4], elle est élue sénatrice le 23 septembre 2001[7], en deuxième position sur la liste conduite par André Trillard. Membre du groupe Union centriste de 2001 à 2002, elle rejoint le groupe UMP à cette date. Battue de justesse dans son canton aux élections cantonales de 2004[8], elle exerce la fonction de secrétaire du Sénat jusqu'en octobre 2008, date où elle est élue vice-présidente de la Haute assemblée.

Le 19 octobre 2012, elle est élevée au grade d'Officier de la Légion d'honneur.

Mandats[4], [9], [10][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monique Papon », sur www.lesbiographies.com (consulté le 7 juin 2018)
  2. « Nantes. Décès de l'ancienne sénatrice Monique Papon », sur Presse Océan, (consulté le 6 juin 2018)
  3. a, b, c et d « Monique Papon. Les onze combats de la dame de coe », sur letelegramme.fr, 20 février 2000
  4. a, b et c Biographie, en date de 2001, sur le site du Sénat.
  5. Élections législatives de 1993 - Résultats dans la 1re circonscription de la Loire-Atlantique, sur elections.figaro.net.
  6. Élections législatives de 1997 - Résultats dans la 1re circonscription de la Loire-Atlantique, sur elections.figaro.net.
  7. Élections sénatoriales de 2001 - Résultats dans la Loire-Atlantique, sur le site du Sénat.
  8. Elle recueille 48,91 % face à la candidate du PS. Cf. résultats sur le site du ministère de l'Intérieur.
  9. Notices et portraits des députés de la Ve République, sur le site de l'Assemblée nationale.
  10. Sa fiche sur le site du Sénat - Extrait de la table nominative.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]