Monique David-Ménard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Monique David-Ménard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
International Society of Psychoanalysis and Philosophy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Monique David-Ménard est une philosophe et essayiste française. Elle est professeure émérite à l'université Paris-Diderot, où elle a dirigé le Centre d'études du vivant, et psychanalyste, membre associée de la Société de psychanalyse freudienne (SPF).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est agrégée de philosophie et soutient une thèse de doctorat en psychopathologie clinique et psychanalyse intitulée Pour une épistémologie de la métaphore biologique en psychanalyse : la conversion hystérique, sous la direction de Pierre Fédida en 1978, à l'université Paris 7[1]. Elle soutient une thèse d'État en philosophie intitulée Raison et délire, Kant lecteur de Swedenborg, dirigée par Jean-Marie Beyssade, en 1990, à l'université Paris IV[2]. Elle est habilitée à diriger des recherches en 1996 (université Paris-Diderot)[3].

Monique David Ménard a une carrière de professeure de philosophie (classes préparatoires, Centre d’études du vivant, université Paris-Diderot, Collège international de philosophie). Elle est co-fondatrice de la Société internationale Psychanalyse/ philosophie (2008-)  et depuis 2016 Membre associée de L’institut de recherche en sciences de la culture (ICI-Berlin).

Psychanalyste, elle fut membre de l’Ecole freudienne de Paris (1979-1980), du Centre de formation et de recherches psychanalytiques (CFRP 1982-1994) et depuis 1994 membre associée de la Société de psychanalyse freudienne (SPF).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Pour une épistémologie de la métaphore biologique en psychanalyse : la conversion hystérique
  • Raison et délire
  • La Folie dans la raison pure. Kant lecteur de Swedenborg, Paris, Vrin, 1990. (ISBN 978-2711610372)
  • Tout le plaisir est pour moi, Paris, Hachette Littératures, 2001.
  • Les pulsions sexuelles ignorent-elles l'esprit ?
  • Corps et langage en psychanalyse. L'Hystérique entre Freud et Lacan. 1ère édition 1983 Universitaire. Réédition Éditions Campagne Première 2016.
  • Les constructions de l'universel : psychanalyse, philosophie, Paris, PUF, 1997. Réédition PUF (Quadrige) 2009.
  • Deleuze et la psychanalyse, Paris, PUF, 2005
  • Éloge des hasards dans la vie sexuelle. Hermann 2011.
  • La Vie sociale des choses. L'animisme et les objets. Éditions du Bord de l'eau. 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse de doctorat, notice Sudoc [1].
  2. Thèse d'État en philosophie, notice Sudoc [2].
  3. « Monique David-Ménard », sur franceculture.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]