Monique Adolphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monique Adolphe, née le à Paris, est une scientifique (docteur en pharmacie) et une chercheuse française en biologie cellulaire. Elle a été l'une des précurseurs des cultures cellulaires in vitro et de leurs applications aux tests alternatifs à l'expérimentation animale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son internat de pharmacie à l'Hôtel-Dieu de Paris — et l'obtention de sa thèse de pharmacie (1955)[1] sous la direction de Jean Cheymol —, Monique Adolphe décide de s'orienter en 1960 vers la recherche en biologie[2]. Ses travaux sur les techniques de culture cellulaire sont soutenus en 1969 dans sa thèse d'État de l'université Paris-Descartes sur la caractérisation physiologique comparée des lignées HeLa et L 809[3] ; elle en sera dès lors une pionnière et diffuseuse en France[4]. Élève de Paul Lechat (1920-2003), elle est un défenseur des méthodes alternatives à l'expérimentation animale en promouvant l'utilisation de méthodes in vitro et le développement de lignées cellulaires[5],[6],[4], tout en reconnaissant leurs limites et la nécessité des études sur les organismes[7].

Directrice d'études du laboratoire de Pharmacologie cellulaire de l'École pratique des hautes études à partir de 1974 (succédant à Paul Lechat[8]) jusqu'en 1997 (auquel lui a succédé Jean Chambaz), Monique Adolphe est une enseignante qui a formé des dizaines de jeunes scientifiques aux méthodes des cultures cellulaires. L'essentiel de sa carrière scientifique fut consacrée à l'étude de la sénescence cellulaire au regard notamment des variations du cycle cellulaire[9],[10],[11],[12] et à l'étude de la biologie du cartilage et de ses cellules constituantes, les chondrocytes, entre autres au niveau de leur différenciation cellulaire[13],[14],[15],[16]. Elle fonde en 1986, la Société de pharmaco-toxicologie cellulaire (SPTC) dont elle sera la présidente pendant dix ans[2].

De 1990 à 1994, Monique Adolphe a été la présidente de l'École pratique des hautes études, et de 2009 à 2010, la présidente de l'Académie nationale de pharmacie[17] devenant la première femme à occuper cette fonction depuis la création de la compagnie en 1803[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Pharmacologie moléculaire, Yves Cohen avec la collaboration de Monique Adolphe (et al), éd. Masson, 1978.
  • Advances in Physiological Sciences, vol. 10: Chemotherapy, Monique Adolphe, Publisher: Franklin Book Company, Inc, 1979, (ISBN 0-08023-214-0).
  • Culture de cellules animales, Monique Adolphe et Georgia Barlovatz-Meimon, éd. INSERM, 1987.
  • Méthodes in vitro en pharmaco-toxicologie, Monique Adolphe et André Guillouzo, éd. INSERM, 1988, (ISBN 2-85598-350-9).
  • Biological Regulations of the Chondrocytes, Monique Adolphe, Publisher: CRC Pr Llc, 1992, (ISBN 0-84936-733-6).
  • Culture de cellules animales, Georgia Barlovatz-Meimon et Monique Adolphe, éd. INSERM, 2003, (ISBN 2-85598-753-9).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Fiche de Monique Adolphe sur le site de l'Académie royale de médecine de Belgique.
  2. a b c d et e Monique Adolphe, Dictionnaire prosopographique de l'EPHE, 19 septembre 2017.
  3. Étude comparée des caractéristiques physiologiques en culture in vitro de deux lignées cellulaires hétéroploïde (Hela) et diploïde (L 809) : Applications en pharmacologie, thèse d'État de Monique Adolphe, faculté de Paris, 1969.
  4. a et b « La culture cellulaire, un culte à la science », Le Courrier de l'Ouest, 22 octobre 2012.
  5. Jean-Paul Giroud, « Éloge de Paul Lechat (1920-2003) », Académie nationale de médecine, consulté le 20 novembre 2019.
  6. (en) New orientations of in vitro models: why? How? Adolphe M., in Cell Biol. Toxicol. 1996 Dec;12(4-6):313-5
  7. « Tests in vitro utiles mais pas suffisants », entretien avec Monique Adolphe sur le site de la Fondation pour la recherche médicale.
  8. Paul Lechat, Dictionnaire prosopographique de l'EPHE, 5 juillet 2017.
  9. (en) Induction of DNA synthesis in rat macrophages in vitro by inflammatory exudate, Adolphe M, Fontagne J, Pelletier M, Giroud JP., in Nature, 1975 Feb 20;253(5493):637.
  10. (en) [PDF] Effect of sodium cis-beta-4-methoxybenzoyl-beta-bromacrylate (Cytembena) on HeLa cell kinetics, Ronot X, Adolphe M, Kuch D, Jaffray P, Lechat P, Deysson G., in Cancer Research 1982 Aug;42(8):3193-5.
  11. (en) Effects of sodium butyrate on growth and cell-cycle kinetics of cultured rabbit articular chondrocytes, Larno S, Ronot X, Adolphe M, Lechat P., in J. Cell. Physiol. 1984 Sep;120(3):384-90.
  12. (en) Flow cytometric analysis of pentakis(aziridino)thiatriazadiphosphorine oxide (SOAz)-induced changes in cell cycle progression of HeLa and HL-60 cells, Hecquet C, Nafziger J, Ronot X, Marie JP, Adolphe M., Cancer Research 1985 Feb;45(2):552-4.
  13. (en) Cell multiplication and type II collagen production by rabbit articular chondrocytes cultivated in a defined medium, Adolphe M, Froger B, Ronot X, Corvol MT, Forest N., in Exp. Cell Res. 1984 Dec;155(2):527-36.
  14. (en) SV40-immortalization of rabbit articular chondrocytes: alteration of differentiated functions, Thenet S, Benya PD, Demignot S, Feunteun J, Adolphe M., in J. Cell. Physiol. 1992 Jan;150(1):158-67.
  15. Dedifferentiated chondrocytes cultured in alginate beads: restoration of the differentiated phenotype and of the metabolic responses to interleukin-1beta, Lemare F, Steimberg N, Le Griel C, Demignot S, Adolphe M., in J. Cell. Physiol. 1998 Aug;176(2):303-13.
  16. « Arthrose : des nouvelles pistes de traitement », Le Figaro, 27 octobre 2006.
  17. a et b Monique Adolphe, Académie nationale de pharmacie, consulté le 20 novembre 2019.
  18. Comptes-rendus de l'Académie nationale de pharmacie du 2 mai 2012.
  19. Décret du 16 mai 2008, Journal officiel de la République française , 17 mai 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]