Monica Frassoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monica Frassoni
Monica Frassoni.jpg
Fonction
Informations générales
Naissance
Nationalité
Activité
Parti politique

Monica Frassoni (Veracruz, Mexique, 10 septembre 1963) est une femme politique italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monica Frassoni est co-présidente du Parti vert européen.

Les principaux dossiers dont elle s'occupe sont : environnement, énergie, transports et infrastructures, droits et immigration, questions institutionnelles.

Au Parlement européen, elle a été membre de la Conférence des Présidents et de la Commission des affaires juridiques ; elle a été membre suppléant de la Commission des affaires constitutionnelles et de celle de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire. Elle est aussi membre de la Délégation pour les relations avec le Mercosur et de la Délégation à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine ; elle a été membre suppléant de la Délégation pour les relations avec l'Iran et de la Délégation à l'Assemblée parlementaire euroméditerranéenne.

Monica Frassoni a été membre du conseil du réseau parlementaire sur la Banque mondiale (PNoWB). Elle a également été chef des missions d'observation électorale en Bolivie et au Venezuela en 2006.

Diplômée en sciences politiques, elle commence son activité politique en 1983 au sein du Mouvement fédéraliste européen et en 1987 elle est élue secrétaire générale européenne des JEF (Jeunes Européens fédéralistes), la section de jeunesse du mouvement.

De 1990 à juin 1999, Monica Frassoni est conseillère pour le Groupe des Verts au Parlement européen où elle est chargée des questions institutionnelles, du règlement interne et des immunités.

Aux élections européennes de 1999, elle est élue députée européenne sur la liste des Verts belges francophones (Ecolo). Durant cette législature, elle a été membre de la Commission des affaires constitutionnelles, de la délégation pour les relations UE-Amérique latine et de la délégation interparlementaire Mercosur. Elle a été membre suppléant de la Commission des libertés et des droits des citoyens, de la justice et des affaires intérieures et de la Délégation à la commission parlementaire mixte UE-Chypre.

Elle a été réélue en 2004 sur la liste des Verts italiens dans la circonscription Nord-Ouest. Candidate à la présidence de l'assemblée le 15 janvier 2007, elle obtient le second score avec 145 voix.

Elle est membre du conseil d'administration du think tank Les Amis de l'Europe.

Lors des élections générales de 2013 Frassoni se porte candidate en Lombardie pour une siège de sénatrice à la tête d'une liste de Gauche, écologie et liberté (SEL). Les Jeunes Verts italiens ont alors appelé à sa démission de la coprésidence du Parti vert européen, mais elle a refusé de démissionner. Elle lance le 28 juin 2013, le mouvement Green Italia.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]