Monica Arac de Nyeko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monica Arac de Nyeko au salon du livre de Göteborg en 2010.

Monica Arac de Nyeko, née en 1979 à Kitgum, est une auteure ougandaise, vivant à Nairobi. En 2007, elle a été la première Ougandaise à obtenir le prix Caine avec sa nouvelle « Jambula Tree ». Elle avait été sélectionnée pour ce prix en 2004 pour Strange Fruit, un récit portant sur la vie d'enfants soldats dans le Nord de l'Ouganda. Elle est membre de l'association Femrite, qui soutient les auteures ougandaises. En 2014, elle a été sélectionnée parmi les 39 auteurs africains sub-sahariens de moins de quarante ans les plus prometteurs (sélection Africa39, dans le cadre de la capitale mondiale du livre 2014 à Port Harcourt[1]).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Nouvelles
  • « Jambula Tree », dans Karen Martin et Makhosazana Xaba, éd. (2013), Queer Africa: New and Collected Fiction, MaThhoko's books, (ISBN 9781920590338), Jambula Tree and other stories: The Caine Prize for African Writing 8th Annual Collection, New Internationalist, 2008, (ISBN 978-1904456735) et Ama Ata Aidoo, éd. (2007), African Love Stories: An Anthology, Lynne Rienner Publishers, (ISBN 978-0954702366)
  • « Back Home », dans Helon Habila, Kadija George, éd. (2008), Dreams, Miracles and Jazz, Picador Africa, (ISBN 9781770100251)
  • « Strange Fruit » et « Grasshopper Redness », dans Seventh Street Alchemy, Jacana Media (Pty) Ltd. 2005, (ISBN 978-1770091450)
  • « October Sunrise », dans Jane Kurtz, éd. (2003), Memories of Sun: Stories of Africa and America, Amistad, (ISBN 978-0060510503)
  • « Bride Price for my Daughter », dans Violet Barungi et Ayeta Anne Wangusa, éd. (2003), Tears of Hope. a Collection of Short Stories by Ugandan Rural Women, Femrite Publications, (ISBN 978-9970700028)
  • « Chained », dans Violet Barungi, éd. (2001), Words from a Granary, Femrite Publications, (ISBN 9789970700011)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]