Monia Mazigh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant une personnalité canadienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Monia Mazigh
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint

Monia Mazigh (arabe : منية مازيغ, née en 1970 en Tunisie) est une universitaire, une militante et une personnalité politique canadienne. Elle est surtout connue pour les efforts qu'elle a fait pour faire libérer son époux Maher Arar d'une prison syrienne, et pour obtenir par la suite réparation auprès du gouvernement canadien. Elle a été candidate à l'élection fédérale canadienne de 2004 dans la circonscription Ottawa-Sud sous la bannière du Nouveau Parti démocratique.

Mazigh a collaboré avec quelques organisations pour les droits de la personne afin notamment d'obliger le gouvernement canadien d'agir pour la libération de son époux. Elle est apparue fréquemment dans les médias et continue de s'y exprimer de temps à autre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Monia Mazigh nait en Tunisie en 1970. Elle immigre au Canada en 1991. Elle obtient un doctorat en finances de l'Université McGill. Elle est trilingue (français, arabe et anglais). Elle et son mari ont deux jeunes enfants.

Mazigh est devenue célèbre la première fois quand son mari Maher Arar, soupçonné d'être un terroriste, a été expulsé en Syrie en 2002 par le gouvernement américain. Il a été torturé et retenu sans accusation pendant plus d'une année avant de pouvoir retourner au Canada.

Suite à la célébrité dont Mazigh fait l'objet, elle est approchée autant par des partis politiques tels le Parti libéral du Canada et le Nouveau Parti démocratique du Canada. Elle choisit ce dernier, plus conforme à ses valeurs sociales et dont elle a apprécié les efforts pour la libération de son mari.

Elle se présente à l'élection fédérale canadienne de 2004 dans la circonscription électorale Ottawa-Sud. Elle est battue par le candidat libéral David McGuinty, frère du premier ministre de l'Ontario Dalton McGuinty.

Depuis 2010, Monia Mazigh signe une chronique mensuelle sur Tolerance.ca[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]