Mongi Rahoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mongi Rahoui
Illustration.
Portrait de Mongi Rahoui.
Fonctions
Député de la circonscription de Jendouba
En fonction depuis le
(7 ans et 6 jours)
Élection 26 octobre 2014
Réélection 6 octobre 2019
Législature Ire
IIe
Groupe politique Front populaire (2014-2019)
Bloc démocrate (2019-2020)
Constituant de la circonscription de Jendouba

(3 ans et 10 jours)
Élection 23 octobre 2011
Groupe politique Groupe démocratique
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Ghardimaou, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Mouvement des patriotes démocrates et Front populaire

Mongi Rahoui (arabe : المنجي الرحوي), né le à Ghardimaou[1], est un homme politique tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Ghardimaou dans le gouvernorat de Jendouba, il effectue ses études primaires et secondaires entre Tunis et Jendouba avant d'obtenir une maîtrise en gestion et comptabilité à l'École supérieure de commerce et de comptabilité de l'université de Marseille, un diplôme d'études supérieures en techniques comptables à l'Institut national des techniques économiques et comptables de Paris et un master spécialisé en ingénierie financière à l'École supérieure de commerce de Tunis[1].

Employé de la Banque nationale agricole, Mongi Rahoui est aussi un militant syndical et politique, après avoir rejoint le Mouvement des démocrates socialistes[1]. Il est toutefois emprisonné en 1982 pour incitation au désordre[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Après la révolution, il rejoint le Mouvement des patriotes démocrates en mars 2011 et le représente en tant que membre de l'Assemblée constituante élue le 23 octobre 2011[1]. Durant son mandat, il prend part à de nombreuses polémiques contre la troïka au pouvoir[1].

Il est réélu au sein de l'Assemblée des représentants du peuple élue le 26 octobre 2014[2].

Candidat à la présidence du Parlement panafricain en mai 2015, il obtient neuf voix contre 85 au Camerounais Roger Nkodo Dang et 70 au Mozambicain Eduardo Joaquim Mulémbwè[3].

Le , il dépose sa candidature à l'élection présidentielle[4]. Il obtient 27 355 voix soit 0,81 %.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et père de deux enfants[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l'Ordre tunisien du Mérite (2014)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Mongi Rahoui », sur majles.marsad.tn (consulté le ).
  2. a et b « Biographie de Mongi Rahoui », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le ).
  3. (en) « Pan-African Parliament gets new president »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur crtv.cm, .
  4. « Mongi Rahoui dépose sa candidature à la présidentielle », sur businessnews.com.tn, (consulté le ).
  5. « Décrets et arrêtés », Journal officiel de la République tunisienne, no 33,‎ , p. 973 (ISSN 0330-7921, lire en ligne [PDF], consulté le ).

Lien externe[modifier | modifier le code]