Mondunga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Mondunga sont une petite tribu de langue oubanguienne, le mondunga, implanté dans quelques villages[1] du territoire de Lisala, dans le district de la Mongala, au nord-est de la République démocratique du Congo, où les Ngombe sont majoritaires. Ils appartiennent également au grand groupe linguistique Bangala.

Le cardinal Frédéric Etsou Bamungwabi, archevêque de Kinshasa, fut un Mondunga[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Franz Thonner, Dans la grande forêt de l'Afrique centrale : Mon voyage au Congo et à la Mongala en 1896 (traduit de l'allemand Im Afrikanischen Urwald), Oscar Schepens & Cie, Bruxelles, 1899, p. 31, [lire en ligne]
  2. Jean Omasombo Tshonda (dir.), Mongala : jonction des territoires et bastion d'une identité supra-ethnique, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 2015, p. 228 (ISBN 978-94-92244-16-1), [lire en ligne]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L.-B. de Boeck, Grammaire du Mondunga (Lisala, Congo belge), Institut Royal Colonial Belge, Bruxelles, 1952, 60 p., [lire en ligne]
  • Jean Omasombo Tshonda (dir.), Mongala : jonction des territoires et bastion d'une identité supra-ethnique, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 2015, 375 p. (ISBN 978-94-92244-16-1), [lire en ligne] Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Joseph Maes et Olga Boone, Les peuplades du Congo belge : nom et situation géographique, Impr. Veuve Monnom, Bruxelles, 1935, 379 p.
  • Franz Thonner, Dans la grande forêt de l'Afrique centrale : Mon voyage au Congo et à la Mongala en 1896 (traduit de l'allemand Im Afrikanischen Urwald), Oscar Schepens & Cie, Bruxelles, 1899, [lire en ligne]