Balthasar Moncornet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Moncornet)
Aller à : navigation, rechercher
Balthasar Moncornet
Naissance
Décès
Activités
Graveur sur cuivre, éditeurVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail

Balthasar [Balthazar] Moncornet [Montcornet], né vers 1600 à Bruxelles, mort en août 1668, est un graveur d'origine wallonne exerçant à Paris. Il est l'auteur de portraits de nombreuses personnalités du XVIIe siècle.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Pierre Moncornet, tapissier travaillant aux manufactures des tapisseries du roi, et de Catharine Thyellemans [Tallemant][1].

La famille immigre à Paris en 1602[2] ; à ce moment Pierre donne procuration à son frère Nicolas Moncornet pour vendre la maison familiale à Bruxelles[3].

Son frère Pierre Moncornet est peintre, marié en août 1631 avec Isabelle Toussainct. Il a aussi deux sœurs : Madeleine, mariée à Étienne Delaforêt, et Catherine, mariée (déjà veuve en 1631) au graveur Jean Swelinck [Soreting, Suélin, Joislin].

Balthasar est d'abord marié à Élisabeth Tabouret. Le 23 novembre 1626, ils baptisent leur fille Isabelle[4], puis le 3 novembre 1631 leur fils Étienne, en la paroisse Saint-Benoît[5].

Balthasar se remarie le 20 avril 1637 à l'église Saint-Sulpice avec Marguerite Van der Molen[6].

Du second lit il a Jean, né le le 16 juillet 1641[7] ; il a aussi Eléonore, née le 27 août 1645[8]. Un autre Jean nait le 15 mars 1649[9] ; c'est sans doute lui qui se marie le 19 juillet 1676 avec Marguerite du Pré[5] et qui devient maître imprimeur en taille-douce[10].

Il est inhumé le 12 août 1668 (paroisse de Saint-Séverin de Paris) [5]. Sa veuve est inhumée le 31 octobre 1691[11].

Carrière[modifier | modifier le code]

Balthasar est mis en apprentissage par son père le 31 octobre 1612 pour 3 ans et demi chez Carel van Boeckel, l'époux d'Anne Moncornet, probablement son beau-frère[12], pour 150 lt. Il est logé, nourri, chauffé et éclairé par son maître. À cette époque son père et lui habitent rue des Gobelins.

Une fois établi, Balthasar prend plusieurs apprentis : Linen Antens pour 5 ans le 10 janvier 1626[13], Pierre Davoot pour 6 ans le 18 mars 1638[14] (il habite encore rue des Gobelins), Jean Sanné pour 4 ans le 15 mai 1648[15], enfin Balthasar Vaudresse pour 6 ans le 2 août 1650[16].

Il emploie aussi un ouvrier : Paul Verhoeven [Seronnen, Verhoenz, Veronnen] le 11 décembre 1636 pour un an à 80 lt par an[17]. Cet ouvrier est natif d'Anvers ; son maître lui fournit outils, nourriture et logement pendant un an.

À partir de décembre 1645, Balthasar déménage son magasin et son atelier d'estampes rue Saint-Jacques (Paris) à l'enseigne de la Belle Croix, face à l'église Saint-Yves, dans une maison louée par le couvent des Mathurins[18]. Il rachète le 15 juin 1650 tous les ustensiles et outils de graveur appartenant à la veuve de Michel Wanot, graveur du roi, pour 3000 lt[19]. Le 10 janvier 1662, il signe un contrat d'association avec J. Sauvé[20].

Après 1668, sa veuve perpétue l'activité de son mari, tant pour l'édition que pour le commerce.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Portrait de Lothar von Metternich (gravé en 1659).

La production de Balthasar est riche, notamment, de plusieurs centaines de portraits gravés de petite taille, édités séparément ou regroupés dans des recueils, activité dans laquelle il est précurseur.

Livres[modifier | modifier le code]

  • Les vrais pourtraics des Rois de France depuis Pharamond jusqu’à Louis 14 à présent régnant
  • Portraits des Rois, Princes & seigneurs de France gravés par Baltazard Moncornet, Paris B. Moncornet, 1652.
  • Portraits des Princes, seigneurs et personnes illustres, Paris 1650.
  • Le livre de toutes sortes de feuilles pour servir à l'art d'orfebvrerie. Paris, 1634.
  • Livre nouveau de toutes sortes d'ouvrages d'orfevreries. Paris, Jean Moncornet (vers 1670).

Exemples de gravures[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d'écrivains spécialistes français et étrangers, éditions Gründ, Paris, 1999.
  • Henri Herluison. Actes d'état civil d'artistes français, peintres, graveurs, architectes etc., extraits des registres de l'hôtel de ville de Paris détruits dans l'incendie du 24 mai 1871. Paris : J. Baur, 1873. Numérisé sur Google books.
  • Edmond Rohfritsch, Balthazar Moncornet, graveur, éditeur et marchand d'estampes à Paris au XVIIe siècle, ou l'invention du portrait de grande diffusion, thèse, Paris IV, 1996, [lire en ligne].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paris AN : MC/ET/XVII/216 (21 août 1631) : acte de mariage de son frère Pierre, né vers 1598 à Bruxelles, avec Isabelle Toussainct, fille d'un marchand meunier.
  2. Rohfritsch 1995.
  3. Paris AN : MC/ET/XVIII/134, f. 460, 10 octobre 1602.
  4. Paris BNF (Mss.) : NAF 12153, n° 47250 (fichier Laborde).
  5. a, b et c Herluison 1873 p. 311.
  6. Aussi nommée van der Mol, Vandermoy, Van der mael, Van Dermael, de Vandormac. NAF 12157 n° 49180.
  7. NAF 12157, n° 49184.
  8. NAF 12157, n° 49187.
  9. NAF 12157, n° 49188.
  10. NAF 12157, n° 49192.
  11. Idem.
  12. Paris AN : MC/ET/XVII/156.
  13. MC/ET/XVII/194.
  14. MC/ET/XVIII/252.
  15. MC/ET/CIX/185.
  16. MC/ET/CIX/190.
  17. MC/ET/XVIII/249, f. 659.
  18. MC/ET/CIX/180, contrat de bail du 19 décembre 1645.
  19. MC/ET/CIX/189.
  20. MC/ET/CIX/212.