Monchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monchi
Image illustrative de l’article Monchi
Biographie
Nom Ramón Rodríguez Verdejo
Nationalité Drapeau d'Espagne Espagnol
Naissance (50 ans)
Lieu San Fernando (Espagne)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1990-1999
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Espagne Séville FC
Parcours amateur
Saisons Club
1988-1990 Drapeau : Espagne Séville FC B
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1990-1999 Drapeau : Espagne Séville FC101 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Ramón Rodríguez Verdejo, dit Monchi, né le à San Fernando, est un ancien footballeur espagnol ayant évoluant au poste de gardien de but dans les années 1990. Il a été le directeur sportif de l'AS Rome entre 2017 et 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur au Séville FC (1988-1999)[modifier | modifier le code]

Né à San Fernando, en Andalousie, Monchi intègre le centre de formation du Séville FC, club principal de la région. Il fait ses débuts avec l'équipe réserve en 1988 en troisième division nationale.

À l'été 1990, Monchi est intégré à l'équipe première du Séville FC, évoluant en première division. Il réalise sa première apparition le lors d'un match nul (1-1) contre la Real Sociedad. Durant la plus grande partie de sa carrière, Monchi évolue dans un rôle de doublure de Juan Carlos Unzué, gardien emblématique du club de cette période. À partir de 1995, il joue de plus en plus, faisant même 26 matchs durant la seule saison 1996-1997, celle qui mènera le club à la relégation.

Lors de la saison 1998-1999, il joue une vingtaine de matchs et se révèle décisif dans la promotion de son club dans l'élite. Il prend sa retraite à l'issue de la saison, à l'âge de 30 ans.

Au total, Monchi aura disputé 53 matchs en première division et 30 matchs en deuxième division[1].

Reconversion dans le management en football (depuis 2000)[modifier | modifier le code]

En 2000, Monchi est nommé manager du Séville FC. Il lui est indiqué deux objectifs : développer le centre de formation et les équipes juniors, ainsi qu'un vaste réseau de recrutement aussi bien en Espagne qu'à l'étranger.

Il réussit ces objectifs avec succès, révélant de nombreux jeunes joueurs dans le club andalou (comme Diego Capel, Alberto Moreno Pérez, Jesús Navas, Antonio Puerta, Sergio Ramos, José Antonio Reyes) et installant 700 recruteurs à travers le monde. Grâce à ce réseau, il a permis l'arrivée dans le club de nombreux joueurs importants, tels qu'Adriano, Dani Alves, Júlio Baptista, Federico Fazio, Seydou Keita, Wissam Ben Yedder ou Ivan Rakitić[2]. Le club s'est ensuite installé dans la première moitié de la première division nationale, tout en dégageant un bénéfice important, estimé entre 100 et plus de 200 millions d'euros[3],[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de Monchi sur bdfutbol.com
  2. (en) Sid Lowe, « The secret behind Sevilla’s success? Meet Monchi, the transfer wizard », sur the Guardian, (consulté le 10 juin 2016)
  3. « Séville, toujours roi du mercato - SO FOOT.com », sur SOFOOT.com (consulté le 10 juin 2016)
  4. (en) « Monchi: The man who made Sevilla », sur ESPNFC.com (consulté le 10 juin 2016)
  5. (es) « El método Monchi », sur Underground Football, (consulté le 10 juin 2016)

Article connexe[modifier | modifier le code]