Monastère de Phodong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastère de Phodong

Le monastère de Phodong (ou Phodang) est un monastère bouddhiste du Sikkim, en Inde . Il est situé à 28 kilomètres de Gangtok[1]. Il a été construit au début du XVIIIe siècle, mais un ancien monastère avait préexisté l'actuel[1].

Le 9e Karmapa a été invité par le roi de Sikkim, où il a fondé trois monastères : Rumtek, l'un des plus importants monastères de la lignée Karma Kagyu, école de bouddhisme tibétain, Phodong et Ralang[2].

Il a été reconstruit par Sidkéong Tulku Namgyal[3], qui a été reconnu comme la réincarnation de son oncle, Sidkéong Namgyal, l'abbé du monastère[4] . La ligne devait se poursuivre par Palden Thondup Namgyal.

Le monastère a une résidence d'environ 260 moines et a une nombreuse collection de peintures murales anciennes[1].

En 1992, sort un documentaire intitulé Alexandra David-Néel : du Sikkim au Tibet interdit, réalisé par Antoine de Maximy et Jeanne Mascolo de Filippis. Il suit le voyage que Marie-Madeleine Peyronnet entreprit afin de restituer au monastère de Phodong une statuette sacrée qui avait été prêtée à Alexandra David-Néel jusqu'à sa mort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Phodang Monastery », Buddhist-temples.com (consulté le 21 novembre 2009)
  2. 9th Karmapa Wangchuk Dorje (1556 - 1603)
  3. Kuldip Singh Gulia, Mountains of the God
  4. Mahendra P. Lama, Sikkim: society, polity, economy, environment