Monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or
Le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or reconstruit
Le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or reconstruit
Présentation
Culte Église orthodoxe d'Ukraine
Type Monastère
Rattachement Église orthodoxe d'Ukraine
Début de la construction 1108
Fin des travaux 1113
Autres campagnes de travaux 1990
Style dominant baroque ukrainien
Site web www.archangel.kiev.uaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Ville Kiev
Coordonnées 50° 27′ 20″ nord, 30° 31′ 22″ est
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Kiev
(Voir situation sur carte : Oblast de Kiev)
Monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
(Voir situation sur carte : Ukraine)
Monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or
Le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or, Kiev, Ukraine

Le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or (en ukrainien : Михайлівський золотоверхий монастир, en russe : Михайловский златоверхий монастырь) est un monastère ukrainien situé dans la ville de Kiev. Le monastère est construit sur la rive ouest du Dniepr, sur le bord d'une paroi rocheuse escarpée, au nord-est de la cathédrale Sainte-Sophie. Le bâtiment se trouve dans la « Ville Haute », noyau historique et quartier administratif de Kiev, et domine la partie commerçante de la ville, le quartier du Podol. C'est un modèle d'architecture de style baroque ukrainien.

Le monastère est dans la juridiction de l'Église orthodoxe d'Ukraine. Il est dédié à saint Michel, patron de Kiev.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'était un des plus anciens monastères de Kiev. Il date du début du XIIe siècle, et a été édifié entre 1108 et 1113. Il a été détruit dans les années 1930, pendant la période soviétique et reconstruit dans les années 1990 en style baroque ukrainien.

Certaines parties de l'édifice étaient plus récentes : le réfectoire a été construit en 1713, La porte en 1760 et la tour du monastère de 1716–1719.

Il a été reconstruit après l'indépendance de l'Ukraine en 1991. La cathédrale reconstruite fut inaugurée le .

Dans la ligne des réalisations monumentales des rives du Dnepr[modifier | modifier le code]

Il s'inscrit dans une série de monuments ponctuant la ligne des collines escarpées des rives du Dnepr (de l'amont vers l'aval): monument de Saint Vladimir, monument aux droits de Magdebourg, arche de l'amitié entre les peuples, monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale, et statue de la Mère-Patrie. Si le sommet des collines était surtout occupé par de multiples églises et monastères, nombreux sont ceux qui ont été dynamités par les autorités soviétiques dans les années 1920 et 30. On compte aujourd'hui (de l'amont vers l'aval) le monastère de Saint-Cyrille, l'église Saint-André et de la dîme (détruite), le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or (détruit pour laisser place à un ensemble monumental à Lénine et reconstruit), la tombe d'Askold, la Laure des Grottes de Kiev et le monastère Saint-Michel-de-Vydoubytch.

Mosaïque[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :