Monastère Ratisbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue du monastère.

Le monastère de Ratisbonne de Rehavia, à Jerusalem, en Israël, est un monastère fondé par Alphonse Ratisbonne pour la Congrégation de Notre-Dame de Sion et construit par l'architecte Daumat en 1874.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1843, Alphonse Ratisbonne et son frère Marie-Theodore, tous deux juifs alsaciens, convertis au catholicisme et entrés dans les ordres, fondent la congrégation Notre-Dame de Sion. En 1856, est établi le couvent Ecce Homo des sœurs de Sion sur la Via Dolorosa dans la Vieille Ville de Jérusalem. En 1874, l'orphelinat Saint Pierre de Sion est fondé sous le couvent.

En 1984, l'Institut catholique de Paris le renomme Institut Saint-Pierre de Sion – Ratisbonne, Centre Chrétien d’Études Juive (CCEJ). En juin 1995, Monseigneur Andrea di Montezemolo, nonce apostolique en Israël supervise l'institution. En 1998, le centre devient un institut pontifical. Trois ans plus tard, en 2001, le centre est fermé. En 2004, les Salésiens de Saint-Jean-Bosco de Cremisan emménagent dans le monastère qui devient le Studium Theologicum Salesianum (STS).

Sur les autres projets Wikimedia :