Mona Nemer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nemer.

Mona Nemer est une professeure québécoise née en 1957 au Liban. Elle a quitté le Liban afin de poursuivre ses études aux États-Unis où elle a complété un diplôme universitaire de premier cycle à l'université d'état de Wichita dans l'état de Kansas [1].

Elle a obtenu un doctorat en chimie bio-organique à l'université McGill en 1982[1]. Elle a par la suite été professeure de pharmacologie à l'université de Montréal et directrice du département de recherche cardiaque à l'Institut de recherches cliniques de Montréal.

Elle a été vice-rectrice à la recherche de l’université d'Ottawa pendant 11 ans[2] et directrice du laboratoire de génétique moléculaire et régénération cardiaque[3]. Elle se spécialise dans la compréhension des mécanismes moléculaires qui régissent l’expression génétique des cellules cardiaques.

Mona Nemer a fait une découverte importante en isolant un gène relié avec l’hypertrophie cardiaque qui se manifeste par une augmentation du volume du cœur et un épaississement de sa paroi.

Elle était titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le différenciation des cellules cardiovasculaires.

Elle participe à faire reconnaître l'utilisation du français dans la recherche et l'enseignement supérieur en collaborant avec certains pays de la Francophonie dont la France et le Liban. En 2009, elle a aussi collaboré à l'organisation du congrès annuel de l'ACFAS qui se déroulait sous le thème La science en français, une affaire capitale[4].

Elle défend la place des femmes dans le domaine des sciences et de la technologie, principalement occupé par des hommes.

Le 26 septembre 2017, elle est nommée scientifique en chef du Canada par le premier ministre Justin Trudeau[5].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ivan Semeniuk, « Ottawa researcher Mona Nemer named Canada’s new science advisor », The Globe and Mail,‎ (lire en ligne)
  2. « Mona Nemer nommée scientifique en chef du Canada », Gazette de l'université d'Ottawa,‎ (lire en ligne)
  3. « Mona Nemer nommée conseillère scientifique en chef du Canada », sur Le Devoir (consulté le 7 mars 2018)
  4. a et b « Mona Nemer – Ordre national du Québec », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le 7 mars 2018)
  5. « Mona Nemer nommée scientifique en chef du Canada | Sciences », La Presse,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]