Courts mais gay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mon copain Rachid)

Courts mais gay est une collection de courts métrages dont la thématique principale est basée sur les rapports homosexuels et lesbiens (voir aussi Courts mais lesbien). Cette collection est composée de 13 tomes contenant chacun de 6 à 9 courts métrages d'origine internationale : France, Espagne, Allemagne, Belgique, Suisse, Norvège, Irlande, Australie, États-Unis, Grèce, Luxembourg, Royaume-Uni...

Cette collection, réalisée par Antiprod, est apparue en 2001 et s'est arrêtée en 2007

TOME 1[modifier | modifier le code]

Court métrage n° 1 : Aniel[modifier | modifier le code]

  • Titre : Aniel
  • Réalisation : François Roux
  • Résumé : Un jeune homme étranger arrive dans une usine en remplacement d'un ouvrier. Très vite, le mystère qui l'entoure, son charme, sa désinvolture, son apparente maladresse, vont cristalliser sur lui le désir et la haine.

Court métrage n° 2 : Emma & Louise[modifier | modifier le code]

  • Titre : Emma & Louise
  • Réalisation : Frédérique Joux
  • Résumé : Film d'animation. Deux filles se rencontrent dans une discothèque et finissent la nuit ensemble...

Court métrage n° 3 : Je vois déjà le titre[modifier | modifier le code]

  • Titre : Je vois déjà le titre
  • Réalisation : Martial Fougeron
  • Résumé : La vie de son père, celle de sa mère. Les vies de son amant, des garçons de réseaux. Les chansons de Shirley Bassey. Paulo mélange sa vie à celle des autres. Et s’y perd.

Court métrage n° 4 : Mon copain Rachid[modifier | modifier le code]

  • Titre : Mon copain Rachid
  • Réalisation : Philippe Barassat
  • Résumé : Éric un enfant européen dit « Mon copain Rachid, il a une grosse b***. Moi pas. Moi, j'avais un tout petit zizi. »

Éric (Jonathan Reyes) et Rachid sont tous les deux des enfants. Il s’agit d’un film qui se passe entre deux enfants, Rachid et Eric. Eric, est fasciné par la b*** de Rachid, car la b*** de Rachid est grosse. Eric est fasciné par les grosses b***. Rachid demande de l’argent à Éric, qui n’en a pas. C'est normal, enfant on n'a pas d'argent. Sa mère refuse de lui en donner plus, car elle ne sait pas. Ce film traite du rapport entre deux enfants dont l'un se considère anormal du fait de la plus petite dimension de son pénis. Rachid est beaucoup plus "terre à terre", "matérialiste" et intéressé : "Donne-moi de l'argent et tu la verras, tu la toucheras si tu veux, on n'est pas des pédés à se la montrer gratuitement..." Un drame psychologique pour Eric qui s'en échappe en se séparant de son copain Rachid. Il (Mathieu Demy) se marie, etc.

Court métrage n° 5 : L’abandon[modifier | modifier le code]

  • Titre : L’abandon
  • Réalisation : Didier Seynave
  • Résumé : Dans une chambre d'étudiant, deux garçons viennent de faire l'amour. Leur bonheur s'achève lorsqu'ils prennent conscience d'un oubli. La discussion s'engage.

Court métrage n° 6 : Ô trouble[modifier | modifier le code]

  • Titre : Ô trouble
  • Réalisation : Sylvia Calle
  • Résumé : Inès partage son appartement avec Laura. Tout irait pour le mieux si la première n'était pas tombée amoureuse de la deuxième.

Court métrage n° 7 : La vie des autres[modifier | modifier le code]

  • Titre : La vie des autres
  • Réalisation : Gabriel de Monteynard
  • Résumé : Philippe filme les gens dans les espaces publics. L’observation tourne à l’obsession lorsqu’un couple emménage en face de chez lui, et sème le trouble dans son identité sexuelle.

Court métrage n° 8 : Paulo et son frère[modifier | modifier le code]

  • Titre : Paulo et son frère
  • Réalisation : Jean-Philippe Labadie
  • Résumé : Paulo et son frère, tous deux sourds-muets, allongés sur leur lit d’enfance, se souviennent.

TOME 2[modifier | modifier le code]

Court métrage n° 9 : Back Room[modifier | modifier le code]

  • Titre : Back Room
  • Réalisation : Guillem Morales
  • Résumé : Désespoir et convoitise se réunissent dans la Back Room, où un jeune homme découvre les plaisirs charnels et croit ainsi connaître l'Amour.

Court métrage n° 10 : L’embellie[modifier | modifier le code]

  • Titre : L’embellie

Liens externes[modifier | modifier le code]