Mon beau sapin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mon beau sapin est un chant de Noël d'origine allemande. Son titre original est : O Tannenbaum. La version la plus célèbre est basée sur une musique traditionnelle et un texte de 1824 composé en allemand par Ernst Anschütz, organiste et professeur à Leipzig, ville qui fait alors partie du Royaume de Prusse. La première version connue des paroles date de 1550, une autre version a été composée en 1615 par Melchior Franck. Cette chanson a été traduite dans de nombreuses langues. La musique est utilisée par le mouvement international de travailleurs « The Red Flag » (le Drapeau Rouge) ; depuis 1939, elle est aussi l'hymne officiel de l'État du Maryland aux États-Unis.

Mon beau sapin

Version française de Laurent Delcasso (1856)[modifier | modifier le code]

Le Sapin (1856)

Bien qu’elle soit couramment intitulée d’après son incipit Mon beau sapin, la version française a d’abord porté le titre Le Sapin. Elle a été publiée en 1856 à Strasbourg dans un recueil de chants populaires allemands librement traduits pour le public scolaire français[1]. Les paroles sont de Laurent Delcasso (1797-1887), recteur de l’académie de Strasbourg. Elles sont accompagnées d’une partition de la mélodie arrangée pour deux voix par Pierre Gross (1823-1867), maître adjoint à l’école normale de Strasbourg.


Le Sapin

Mon beau sapin, roi des forêts,
Que j’aime ta verdure !
Quand par l’hiver bois et guérets
Sont dépouillés de leurs attraits,
Mon beau sapin, roi des forêts,
Tu gardes ta parure.

Toi que Noël Planta chez nous,
Au saint anniversaire,
Joli sapin, comme ils sont doux
Et tes bonbons et tes joujoux,
Toi que Noël planta chez nous
Par les mains de ma mère.

Mon beau sapin, tes verts sommets,
Et leur fidèle ombrage,
De la foi qui ne ment jamais,
De la constance et de la paix,
Mon beau sapin, tes verts sommets,
M'offrent la douce image.

Paroles en allemand[modifier | modifier le code]

O Tannenbaum
August Zarnack (de) (1820) Ernst Anschütz (1824) Traduction de la version de 1824

O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Wie treu sind deine Blätter!
Du grünst nicht nur zur Sommerzeit,
Nein auch im Winter, wenn es schneit.
O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Wie treu sind deine Blätter!

O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Wie treu sind deine Blätter!
Du grünst nicht nur zur Sommerzeit,
Nein auch im Winter wenn es schneit.
O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Wie grün sind deine Blätter!

Ô sapin, ô sapin
Comme tes feuilles sont fidèles !
Tu ne verdis pas seulement en été
Mais aussi en hiver quand il neige
Ô sapin, ô sapin
Comme tes feuilles sont vertes !

O Mägdelein, o Mägdelein,
Wie falsch ist dein Gemüte!
Du schwurst mir Treu in meinem Glück,
Nun arm ich bin, gehst du zurück.
O Mägdelein, o Mägdelein,
Wie falsch ist dein Gemüte!

O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Du kannst mir sehr gefallen!
Wie oft hat schon zur Winterszeit
Ein Baum von dir mich hoch erfreut!
O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Du kannst mir sehr gefallen!

Ô sapin, ô sapin
Tu sais beaucoup me plaire !
Que de fois, à Noël,
Un arbre comme toi m'a réjoui !
Ô sapin, ô sapin
Tu sais beaucoup me plaire !

Die Nachtigall, die Nachtigall,
Nahmst du dir zum Exempel.
Sie bleibt so lang der Sommer lacht,
Im Herbst sie sich von dannen mach.
Die Nachtigall, die Nachtigall,
Nahmst du dir zum Exempel.

O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Dein Kleid will mich was lehren:
Die Hoffnung und Beständigkeit
Gibt Mut und Kraft zu jeder Zeit!
O Tannenbaum, o Tannenbaum,
Dein Kleid will mich was lehren!

Ô sapin, ô sapin
Ton habit veut m'enseigner quelque chose
Espoir et stabilité
Il donne tout le temps courage et force
Ô sapin, ô sapin
Ton habit veut m'enseigner quelque chose.

Der Bach im Tal, der Bach im Tal
Ist deiner Falschheit Spiegel.
Er strömt allein, wenn Regen fließt,
Bei Dürr' er bald den Quell verschließt.
Der Bach im Tal, der Bach im Tal
Ist deiner Falschheit Spiegel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Delcasso et Pierre Gross, Recueil de morceaux de chant à une, deux et trois voix à l’usage des écoles normales et des écoles primaires, Strasbourg, Dérivaux, , 2e éd., 64 p. (lire en ligne), p. 9

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :