Momie animale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Momies égyptiennes d'animaux au British Museum.

Les momies animales ont leur origine dans l'Égypte antique. Il s'agissait d'un élément primordial de la culture égyptienne, notamment pour des raisons religieuses. Les animaux étaient momifiés pour quatre raisons principales : permettre aux animaux aimés d'aller dans la vie d'après, emmener de la nourriture dans la vie d'après, servir d'offrandes à un dieu particulier, et parce que certains étaient perçus comme des dieux spécifiques que les Égyptiens vénéraient. Bastet, la déesse représentée par un chat, était l'une de ces déités[1]. En 1888, un fermier égyptien creusant dans le sable près d'Istabl Antar découvrit une sépulture de masse comprenant des momies de félins qui avaient été momifiés en grand nombre et placés dans un fossé.

Les animaux momifiés étaient principalement des chats, mais on a découvert deux momies de lions datant de la XXVIe dynastie (664-525 av. J.-C.)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jackowski 2007
  2. (en) Antoaneta Roussi, « Rare mummified lions add to Egyptology buzz », Nature, vol. 575,‎ , p. 573-574 (DOI 10.1038/d41586-019-03666-2, lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Jackowski, « Common and Unexpected Findings in Mummies from Ancient Egypt and South America revealed by CT », CMIV Seminar. Center for Medical Image Science and Visualization, Linköping (Suède),‎

Article connexe[modifier | modifier le code]