Molvanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Molvanie
Auteur Santo Cilauro, Tom Gleisner et Rob Sitch
Genre Parodie de guide touristique
Version originale
Titre original Molvanîa
Éditeur original Jetlag travel guide
Langue originale Anglais
Pays d'origine Australie
Date de parution originale Novembre 2003
ISBN original 1-740-661-109
Version française
Traducteur Nicolas Richard
Éditeur Flammarion
Collection Jetlag travel guide
Date de parution 4 octobre 2006
Nombre de pages 176
ISBN 2-080-688-901

La Molvanie (originellement en anglais Molvanîa) est un pays imaginaire situé en Europe de l'Est pour une parodie de guide de voyage créée par les Australiens Santo Cilauro, Tom Gleisner et Rob Sitch.

Le livre[modifier | modifier le code]

Le titre de ce faux guide de voyage est La Molvanie : Le pays que s'il existait pas, faudrait l'inventer, ou en version originale A Land Untouched by Modern Dentistry, que l'on peut traduire littéralement par « un pays préservé de la dentisterie moderne », accompagné d'une photographie de vieil homme édenté.

Il y figure le plat national du pays : la « Graidzdechjval » ; la compagnie de transports aériens nationale, qui comporte un avion dont le commandant est toujours ivre mort, et vérifie toujours si le plein de vodka est fait avant de décoller ; l'école de la capitale, bâtiment délabré dont les enseignants sont violents ; l'animal sacré : le porc ; etc.

Critiques[modifier | modifier le code]

L'ouvrage attribue le digraphe « mv » à la Molvanie, alors qu'il s'agit de celui des Maldives. Dans la veine du film Borat, on trouve dans ce livre les traits les plus caricaturaux de ce que peut penser un habitant de pays riche des pays de l'Est de l'Europe (crime et mafia partout, alcool, saleté, prostitution des mineurs, pollution, infrastructures inefficaces, etc.). Certaines phrases sont à ce titre éloquentes, comme à propos du tourisme féminin, où les tares attribuées à la Molvanie sont dites celles "de presque tous les pays de l'Est de l'Europe".

Histoire de la Molvanie[modifier | modifier le code]

La république de Molvanie est un petit pays d'Europe de l'Est ayant comme capitale Lutenblag, située dans la Grande Vallée Centrale. Ce pays se détacha de la tutelle soviétique en 1982 à la suite de la chute du « mur de Lutenblag » (référence au mur de Berlin).

Géographie de la Molvanie[modifier | modifier le code]

Carte de la Molvanie

Le pays est divisée en quatre provinces : le Plateau Occidental, les Alpes Molvaniennes au sud, les Steppes Orientales et la Grande Vallée Centrale où se trouve la capitale Lutenblag.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Le « trikolor », drapeau de la Molvanie

Le drapeau national de la Molvanie, le « trikolor », est unique en ce sens qu'il utilise uniquement deux couleurs. À la suite de la chute de l'Union soviétique, c'est le seul pays à avoir gardé la faucille et le marteau sur son drapeau. Ils y ont même ajouté un troisième outil : la truelle.

Sport[modifier | modifier le code]

La Molvanie est le seul pays au monde à proposer un tournoi de tennis sur terre battue/gazon (l'herbe a poussé sur la terre battue). Ce pays est l'un des rares à vénérer encore les Lares. Un autre sport typique molvanien est aussi le Plutto, à mi-chemin entre le rugby et le polo. Les cavaliers s'affrontent sur des ânes et tous les dimanches après-midi on entend venir des stades et des terrains de village ces cris des supporteurs « bzouka! bzouka! », ce qui signifie « égorge-le ! ».

Us et coutumes molvanes[modifier | modifier le code]

Si l’on est invité chez des gens, l’on doit : ôter ses chaussures sur le seuil en signe de respect, avoir sur soi un objet avec lequel frapper l’animal domestique du foyer en cas d’attaque de sa part. Bienvenus sont les petits cadeaux, comme par exemple des fleurs, des fruits, des armes à feu ou – s’il y a des enfants – des cigarettes. Dans les bars et restaurants, il n’est pas conseillé de s’adresser aux serveurs de manière critique, vu qu’ils sont en général lourdement armés.

Gastronomie molvane[modifier | modifier le code]

Produits agricoles et espèces locales[modifier | modifier le code]

Kjerzenko : poisson du fleuve Jerko, cuisiné par les spécialistes de la ville de Svetranj, dont seule une glande est comestible.

Muczelcl : fromage de chèvre infesté d’asticots

Recettes traditionnelles[modifier | modifier le code]

Guzpa : soupe au paprika et à la graisse d’oie.

Hercmec : dessert, spécialité de la ville de Vajana, à base de foie et de tripes, servi sur un cône en gaufrette.

Kvorvecz : spécialité de Vajana, qui prend son nom en l’honneur d’un ex-maire de cette ville, qui se présente comme une masse de saindoux au sommet de laquelle trône un gros navet.

Mousse de cervelle d’agneau (notamment au restaurant Tze Nenja Olga, Ul Hoxha, Lutenblag)

Pvork zpiitka : cochon rôti avec une pomme dans la bouche (la recette traditionnelle prévoit que la pomme soit insérée avant que soit tué le cochon) ; dans la ville de Svetranj tous les samedis le cochon est traditionnellement rôti à la broche après avoir été tué à mains nues par la foule, et parfois avant, c’est selon.

Ovza : caviar d’œufs de carpe macérés dans le zeerstum et conservés sous huile

Grash-kekòl : andouillette de viandes variées

Soupe de raves aux tripes : recette datant du temps où Staline tentait d’affamer la population

Nougat au panais : connu pour être dur comme le granit, très apprécié des enfants qui le rongent toute la journée au détriment de leur dentition

Gélatine au panais : très apprécié des adultes

Boissons[modifier | modifier le code]

Les vins molvanes sont exportés dans le monde entier, personne au pays n’étant disposé à les boire. On peut citer, des coteaux de Vajana, un Riesling rouge très rare ; un clairet issu d’un cépage local appelé Sauvignon Ributt (dont le goût rappelle, selon les œnologues, celui du zeste de citron fermenté)

Karolcyi : une liqueur produite par des moines de la région montagneuse de Prepuzij, dont la recette remonterait au Moyen âge (information au conditionnel, vu que récemment, lors d’un talk-show à la télé, un de ces moines, le Père Vedjuz, a avoué que le Karolcyj était en fait seulement un mélange d’éthanol et de sirop antitussif ; cette information n’a eu d’ailleurs à l’époque aucune conséquence sur les ventes de Karolcyi)

Turpz : vin blanc doux aromatisé à la résine de pin. Attention, risque d’accoutumance à cause de sa teneur en nicotine.

Zeerstum : la boisson nationale par excellence, une liqueur où, sous le goût dominant d’ail, certains pensent reconnaître un arôme combiné de vodka et d’essence pour voiture Avio (rien d’étonnant à cela, vu que ces dernières sont, en effet, des ingrédients incontournables du vrai zeerstum)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]