Molodoï (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molodoï.
Molodoï
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock, rock alternatif, rock français[1]
Années actives 19901996
Labels Division Nada, In Fact!, Last Call Records, Squatt, New Rose
Influences Bérurier noir
Composition du groupe
Anciens membres François Guillemot
Nanouche
Spirou
Pierrot Nordet (Nino)
Vincent
Fred
Pascal Kung Fu

Molodoï est un groupe de punk rock français, originaire de Paris. Le groupe est formé par François Guillemot, des Bérurier Noir, en 1990, et séparé en 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1990, à Paris, par François Guillemot des Bérurier Noir au chant, Nanouche à la basse, Spirou à la guitare et à la boîte à rythmes, Nino, Vincent puis Fred à la batterie et Pascal Kung Fu au saxophone. Le nom du groupe signifie « jeune » en russe. Ils publient un premier album studio, intitulé Irrécupérables, cette même année, au label Division Nada. Cet album traite des orphelins roumains, des « politichiens » et la chute de Saïgon le « 30 avril 1975 »[2]. Leur deuxième album studio, Dragon libre, est publié en 1991, et « conçu dans l'espoir qu'il porte chance aux peuples encore sous le joug du communisme[2]. »

Peu après la sortie du deuxième opus, Molodoï signe au label Squatt, une filiale de Sony Music[2]. Leur troisième album studio, Royaume de jeunesse, est publié en 1992, premier album chez Squatt. Vincent remplace temporairement Nino à la batterie, puis est lui-même remplacé par Fred[2]. En 1993, ils enregistrent et publient leur premier album live, intitulé On est là !, à Agen[2]. Le groupe retrouve ensuite Patrick Duffy (The Ruts) pour enregistrer leur nouvel album, Tango Massaï, accompagnés de Seamus (Madness) aux claviers[2]. Cet album sera publié en 1995. De cet album est extrait leur titre le plus connu du grand public, Âme errante. Le groupe se sépare six ans exactement après sa création, le [2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1990 : On est là
  • 1991 : Soleil et acier
  • 1991 : Vent d'est
  •  ???? : La Boxe de l'ombre
  • 1995 : Âme errante
  • 1995 : Éléphant reggae
  • 1996 : La Complainte des ouvriers
  •  ???? : Haute région (single sorti uniquement au Québec)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Live au Kremlin vol. 2
  • 1991 : Génération perdue (Golan United)
  • 1991 : Irrécupérables (uniquement sur la version CD)
  • 1992 : Christmas Party
  • 1992 : Les Flammes de la joie (Hooligan ska)
  • 1992 : Une histoire sans lendemain (Oï and Ska)
  • 1992 : Xmas Party
  • 1993 : Dites-le avec des fleurs
  • 1993 : Année zéro
  • 1997  : Ils sont passés près de chez vous
  • 1997 : Skalopards (live)
  • 1997 : Une histoire sans lendemain (live)
  • 2002 : Psikopat présente Le Pire Noël
  • 2002 : Christmas party (3'53)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Luc Manet, CAMION BLANC: ICI & INDEPENDANT Of Best : 1988-1993 (ISBN 2357793740, lire en ligne).
  2. a, b, c, d, e, f et g Dominique Grandfils, Camion Blanc: Anthologie du rock français De 1956 à 2017, (ISBN 2357799277, lire en ligne).