Molly Keane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Molly Keane
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
ArdmoreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mary Nesta SkrineVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
M.J. FarrellVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Walter Clarmont Skrine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Moira O'Neill (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Robert Lumley Keane (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Adele Sarah Keane (d)
Virginia Keane (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Molly Keane, née Marie Nesta Skrine le à Newbridge et morte le à Ardmore, est une romancière et dramaturge irlandaise.

Elle signe certains de ses livres sous le nom d'emprunt de M. J. Farrell.

Début de la vie[modifier | modifier le code]

Keane naît le à Ryston Cottage, à Newbridge, dans le Comté de Kildare[1]. Sa mère est une poétesse qui a écrit sous le pseudonyme de Moira O'Neill. Son père est un passionné de chevaux et de chasse. Elle grandit à Ballyrankin dans le Comté de Wexford et refuse d'aller en internat en Angleterre, comme l'ont fait ses sœurs. Elle est éduquée par sa mère, des gouvernantes, et une école à Bray, dans le Comté de Wicklow[2]. Elle raconte que sa relation avec ses parents était fraiche, son enfance morne, et que sa passion pour la chasse à courre et les chevaux est née de ce besoin d'amusement. À dix-sept ans, la jeune fille est bloquée au lit en raison d'une suspicion de tuberculose. Elle se tourne vers l'écriture pour sortir de l'ennui. Son premier livre, The Knight of Cheerful Countenance, est publié par Mills & Boon. Elle écrit sous le pseudonyme de "M. J. Farrell"[3], un nom qu'elle a aperçu en revenant de la chasse. Elle explique avoir écrit anonymement, car à l'époque, son activité aurait été mal perçue par son entourage.

Dans sa jeunesse elle passe beaucoup de temps dans une famille d'amis, dont les enfants s'appellent Sylvia et John Perry. Elle travaillera par la suite avec ce dernier sur un certain nombre de pièces. Ils rencontrent John Gielgud en 1938, qui devient un ami proche. Molly rencontre également via la famille Perry un certain John Keane, qu'elle épouse en 1938. Le couple a deux filles, Sally et Virginia.

Keane aime Jane Austen[3]. Avec esprit et un sens aigu de l'observation, elle dépeint le monde des grandes maisons irlandaises dans les années 1920 et 1930. Elle utilise son nom de femme mariée pour ses romans, dont plusieurs sont adaptés pour la télévision.

Entre 1928 et 1956, elle écrit onze romans[4]. Elle est membre de Aosdána, une académie irlandaise de promotion des arts[5].

Son mari décède subitement en 1946, et, après l'échec d'une pièce de théâtre, elle ne publie rien pendant vingt ans. Après la mort de son mari, Molly déménage avec ses filles à Ardmore.

En 1981, elle signe Good Behaviour sous son propre nom. C'est l'actrice Peggy Ashcroft qui encourage Molly Keane à publier le manuscrit, resté jusque là dans un tiroir. Le roman est sélectionné pour le Man Booker Prize[6].

Elle décède le dans sa maison à flanc de falaise à Ardmore[7],[8]. Elle est enterrée près de l'église, dans le centre du village[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans, sous le nom de M. J. Farrell[modifier | modifier le code]

  • The Knight of Cheerful Countenance (1926)
  • Young Entry (1928)
  • Taking Chances (1929)
  • Mad Puppetstown (1931)
  • Conversation Piece (1932)
  • Devoted Ladies (1934)
  • Full House (1935)
  • The Rising Tide (1937)
  • Two Days in Aragon (1941)
  • Loving Without Tears (1951)
  • Treasure Hunt (1952)

Romans, sous le nom de Molly Keane[modifier | modifier le code]

  • Good Behaviour (1981). En français : Les Saint-Charles[10]
  • Time After Time (1983)
  • Loving and Giving (1988) (parfois titré Queen Lear)

Pièces de théâtre, sous le nom de M. J. Farrell[modifier | modifier le code]

  • Spring Meeting (1938) avec John Perry. Adapté à la télévision en 1941
  • Ducks and Drakes (1942)
  • Treasure Hunt (1949) (adapté au cinéma en 1952). En français : Chasse au trésor[10]
  • Dazzling Prospect (1961)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Molly Keane (1904–96) », sur www.mollykeane.com/ (consulté le 18 février 2017).
  2. Picnic in a Foreign Land by Ann Morrow, Grafton Books 1990.
  3. a et b Encyclopædia Universalis, « MOLLY KEANE », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 19 mars 2018).
  4. « David Higham Client Entry » (consulté le 16 septembre 2006).
  5. « Information For Writers and Producers of Radio Drama » (consulté le 16 septembre 2006).
  6. « About the prize » (consulté le 16 septembre 2006).
  7. Who's Who 1987
  8. (en) « Molly Keane | Irish author », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2018).
  9. Irish Times, 20 August 2008, p. 13: "An Irishman's Diary", Hugh Oram.
  10. a et b Chasse au trésor, Molly Keane, Télérama, (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]